Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Sagalovitsch complètement possédé : "Sans Céline et ses outrances, il n’y a pas de Vel d’Hiv"

 

Cette étrange et malsaine fascination de la France pour Céline
(Par Laurent Sagalovitsch)

 

On n’a jamais autant célébré son œuvre. Comme si finalement, ses furies antisémites n’étaient qu’un point de détail.

 

On n’en aura donc jamais fini avec Céline. Quand on ne songe pas à publier ses immondes pamphlets antisémites, on exhume de derrière les cadavres plusieurs romans inédits. Ou alors, histoire d’égayer l’été et de ne pas bronzer bêtement, on se permet de proposer à ses lecteurs un hors-série entièrement consacré à sa personne. À quand des figurines Panini tirées des personnages de ses romans ou des pièces de monnaie à son effigie ?

Étrange et singulière fascination que celle exercée par Céline sur le monde littéraire hexagonal. Voilà un auteur qui fut donc la pire des crapules antisémites et dont pourtant on ne cesse à longueur d’années de louer le génie sans que finalement personne n’y trouve rien à redire. Le génie, s’il existe, n’excuse pas tout. Céline fut non seulement maladivement antisémite – maladie hélas extrêmement contagieuse – mais sa haine des juifs atteignit de tels sommets qu’on peut lui incomber une part de responsabilité dans les massacres commis en France comme ailleurs sur les populations juives.

D’une certaine manière, sans Céline et ses outrances, il n’y a pas de Vel d’Hiv.

Qu’importe ! Année après année, comme un exercice mémoriel inscrit dans le marbre de la constitution, il faut nous incliner devant la grandeur de cet écrivain hors norme, le seul avec Proust à être de taille à souffrir la comparaison avec les autres géants de son siècle, Faulkner, Joyce et compagnie… C’est là affaire d’honneur national, semble-t-il. Évidemment, eût-il écrit avec une rage aussi égale pareilles infamies envers toute autre minorité – n’importe laquelle – qu’aujourd’hui personne n’oserait entretenir un quelconque rapport avec lui. À raison, la société dans son ensemble ne le permettrait pas.

Mais quand il s’agit des juifs, tout est permis ou presque.

Lire la suite du billet sur slate.fr

 

Au grand dam de Sagalovitsch,
Guerre, l’inédit de Louis-Ferdinand Céline,
est disponible chez Kontre Kulture !

 

Le blogueur communautaire Sagalovitsch, sur E&R :

À ne pas manquer, sur E&R !

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2991894

    Céline est un gros caillou dans la grole sioniste.

    Sagalovitsch est grossier, mais il ne fait que reprendre l’obsession communautaire d’en finir avec Céline.
    En 1996, George Steiner dans une conférence au titre pompeux en Sorbonne, De l’hérméneutique à l’éthique, arrivait à la conclusion que devant l’horreur que Céline a produit, malgré le génie de son oeuvre présentable, il fallait attendre -jusqu’à quand ?-, pour le lire.
    Une malheureuse prof, Mme Coquio osa s’opposer au génie en disant avec des mots compliqués que l’on pourrait séparer le bon grain de Bagatelles ; ce qui tombe sous le sens dans un monde où règne la loi de Nuremberg. La pauvre s’est fait rabrouer comme une colégienne, et partie sans demander son reste.
    Salle des Actes, Février 1996, évidemment en ce temps, savoir que Steiner était membre du B nai brith me serait pas passé par le cerveau. Ce gloubiboulga me semblait génial. Ne plus lire Céline.

    L’autre génie autorisé à parler de Céline, Enthoven fils le Grand, le place loin derrière de Proust.

    Lisez Tout Céline, surtout les Lettres en Pléiade et les 4 satires.

    Courage, une émission démocrate d’hier montre bien que même s’il y a moins d’indo-européen, ce n’est qu’une purge pour meux renaître.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on lit "Guerre" on comprend mieux le pacifisme radical de Céline : il a énormément souffert de sa blessure d’octobre 1914, il est devenu insomniaque et malheureux pour toujours . De son propre aveu dans les pamphlets "il s’est mouillé" pour ses frères de race, pour leur éviter la catstrophe . On sait comment les Français le remercieront à la "libération" : en le reniant, en crachant sur sa memoire et sur son oeuvre géniale . Pendant une vingtaine d’années ces cons et ces lâches de profs de français ont caché à leurs élèves son nom et son oeuvre ... Et ça continue ! On continue à trembler de peur face à Monsieur David Cohen, inspecteur pédagogique . Face à ce regain de célinisme des consignes draconiennes ont dû être données .

     

    Répondre à ce message

  • Et l’on peut en retour affirmer que tous les Sagalovitsch de France ont également une fascination pour Céline ! Ils devraient quand même en faire un peu plus pour Proust... vu les quelques propos ici et là dans l’œuvre histoire de perdre davantage leur temps...

     

    Répondre à ce message

  • Il y a une quinzaine d’années ont circulé aux USA des cassettes d’enregistrements de bébés juifs de 8 jours lors de la circoncision (chez les musulmans, c’est après le 21ème jour, le cerveau est déjà beaucoup plus résistant). On a fait écouter leurs hurlements de douleur à des neurologues qui ont émit l’hypothèse que des douleurs d’une telle intensité doivent probablement laisser des traces physiques sur l’encéphale si jeune, génératrices de désordres psychologiques définitifs.
    Va-t-on reprocher à Céline de l’avoir anticiper ? Est-ce un rituel inspiré par Satan ?

     

    Répondre à ce message

    • Seuls des malades mentaux peuvent couper la peau recouvrant le gland des bébés mâles, ces pratiques barbares disqualifient pour l’éternité ceux qui la pratiquent.
      Chez les musulmans, cette opération se fait plus tard, au début de l’adolescence je crois, ce n’est pas tellement mieux de toute façon, je ne parle même pas des pratiques concernant les adolescentes en Afrique Noire.
      Cultures de merde, inutile d’espérer un changement radical de société avec des actes de barbarie aussi profondément enracinés dans les esprits depuis des millénaires.
      Que l’Esprit du Monde nous protège.

       
  • je suppose que les arrière grands parents de ce mr Sagalovitsch étaient des polonais catholiques , qui ont émigré en France il y a 120 ans pour venir creuser les mines de charbon du Nord de la France .

     

    Répondre à ce message

  • Ce ne sont pas les écrivains qui imaginent ou inspirent les génocides, ce sont les élites, les gens de pouvoir, les politiques.
    On peut le voir aujourd’hui encore avec le crime contre l’humanité nommé Covid et son arme génocidaire qu’est ce poison quasi obligatoire faussement nommé vaccin.

     

    Répondre à ce message

  • Rafle du Veldiv, parlons-en factuellement :

    Situation générale en juillet 42 : l’Axe en s’approchant de Stalingrad (une division blindée perce sur la Volga au Nord de la ville), est proche d’atteindre son point culminant dans ses offensives.
    Situation économique : avec l’entrée en guerre des USA (attaque japonaise à Pearl Harbor en décembre 41), Hitler anticipe un deuxième front et s’y prépare économiquement avec une production décuplée de matériels militaires. Mais il manque de main d’œuvre. Les juifs seront la ressource dans les pays occupés, dont la France.
    Situation des juifs en France : c’est simple, les Israélites de France doivent être épargnés à l’inverse des juifs étrangers (conventions d’armistice). Ce qui ne sera plus respecté par la suite avec les initiatives de Laval pour « plaire » aux Allemands (6000 juifs français déportés en 43),
    Situation politique en France : Pétain s’apprêtait à mettre Weygand au gouvernement en avril 42 et, sur pressions internes, finalement rappelle Laval.

    Rafle : les Allemands réclament à la France 40 000 juifs. Laval en négocie 20 000. La police en arrête 13 000 seulement.

    Volontairement, je vous laisse juge de cette rafle dont on nous parle quotidiennement.

     

    Répondre à ce message

  • #2992298

    j’en profite pour dire le plus grand bien de Guerre

    c’est un témoignage historique inouï, très, très cru

    alors peut-être pas "tous publics", mais hautement recommandable
    ça envoie, ça charcle, ça déboîte, ça Céline

    lol, figure même un lexique en fin d’ouvrage pour expliquer les mots techniques/ d’argot

     

    Répondre à ce message

  • Dans les années 80, ils avaient sorti une collection "100 grands écrivains" choisis par l’académie Goncourt et déjà Céline avait été "oublié"
    https://www.picclickimg.com/images/...
    Pathétique

     

    Répondre à ce message

  • Comme si être fasciné par la France était un délit voir un crime de lèse patriotisme par contre chanter les louanges d’Israel qui spoile les territoires de la Palestine il s’en prive pas le Sionard.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents