Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Victoire sportive de l’Espagne, victoire idéologique de la France

L’Espagne s’est logiquement qualifiée pour la finale du championnat d’Europe des nations, dans un match que l’on peut résumer à l’éclosion de la nouvelle pépite espagnole pas espagnole, 16 ans, du jamais vu à ce niveau de compétition, supérieure au dieu Mbappé ; Kylian qui aurait probablement fait gagner la France s’il avait joué à son meilleur niveau, les occasions ratées face au Portugal et à l’Espagne étant indignes du fils de Bondy. Avec des si, on n’aurait pas signé le traité de Verdun en 843, pire, on parlerait allemand aujourd’hui.

 

Voilà pour la petite histoire. Pour l’Histoire, la France reste bien le phare, ou le tombeau du monde pour les peine-à-jouir, depuis bien longtemps, le modèle suivi par tous les grands pays de football européen. L’horrible dictature franquiste ayant pris fin en 1975, l’Espagne, pays catholique millénaire, a lentement mais sûrement et rapidement rattrapé son retard en termes de culture, de progrès, connaissant en un mot le bonheur de la démocratie : le cinéma d’Almodovar, la musique rock, la drogue bon marché, l’avortement gratuit et normalisé, des femmes aux jolies tatouages, un taux de natalité toujours lamentablement bas...

Mais jusque récemment, l’Espagne connaissait un retard certain en terme d’accueil des migrants, ou de grand remplacement selon la terminologie fasciste. Les chances repeuplant le pays sont doubles : maghrébines et africaines d’une part ; venant d’Amérique latine par millions, les frontières étant ouvertes, d’autre part ; beaucoup moins problématique et visible au premier abord, mais au résultat tout aussi définitif.

L’Espagne footballistique suit plus ou moins l’évolution de la France depuis 1978 et la première grande équipe de foot. L’équipe de Platini 1978–1986 était presque uniquement française, avec quelques Africains, le pays ayant entamé le métissage dés 1917 avec les libérateurs afro-américains. Puis la France de Zidane 1998–2006 arriva, la fameuse black-blanc-beur qui semble bien claire en comparaison de la nôtre, Zinedine étant un berbère blanc mariant ses enfants à des bourgeoises catholiques espagnoles. Puis la troisième vague, mbappesque, 2008–2026 ?, où le Français de souche est quasiment absent du groupe. Sauf sur le banc, avec Deschamps.

L’Espagne, retard démocratique oblige, a eu une bonne équipe mais ne gagnant rien de 1984 à 2005. Puis la formation et le travail payant, elle a donné la dernière belle équipe européenne entre 2010 et 2014, le groupe d’Iniesta gagnant tout avec un jeu reposant sur le toque, des touches de balles rapides et efficaces. Une équipe exclusivement espagnole. On se souvient de l’horrible propos du sélectionneur espagnol évoquant les « negros de mierda » en 2006, Luis Aragones, parlant des Français trop noirs selon ses goûts. De tels propos vaudraient retraite professionnelle immédiate aujourd’hui, prison bientôt. Il y a, de fait, une supériorité devant la loi des Africains en France.

Depuis quelques années, l’Afrique arrive massivement dans le pays et dans l’équipe, et deux des trois stars ibères d’hier en étaient issues, avec comme modèle absolu Lamine Yamal, le Mbappé ibère, il aura 17 ans le 13 juillet, de père marocain, de mère venant de Guinée Équatoriale, le parallèle avec notre Kylian national, de père camerounais et de mère algérienne est limpide et définitif. On va le voir dans 20 ans, il prendra sa retraite dans une équipe espagnole probablement à 80 % africaine. Au moins il s’appelle Lamine et pas Pedro, ou Kilian, c’est clair.

Dans une période d’accélération de l’histoire, il semble inéluctable que bientôt l’Espagne, l’Allemagne et les autres pays compteront 50 % d’Africains puis davantage, sur et en dehors du terrain. Que l’on croit ou non au plan Kalergi de métissage total des populations, de disparition des populations européennes de souche, force est de constater que c’est une réalité prévue en 1924 dans son idéalisme pratique. Une Europe remplie de Mbappé et de Yamal par millions devant lesquels les masses se prosternent. Les deux meilleurs joueurs du monde sont des métis afro-maghrébins représentants des nations européennes.

La France est bien le modèle des nations, le phare du monde.

Lionel

 

Pasaran si !

Un suicide prévu sur R&R

 






Alerter

126 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3391961
    Le 11 juillet à 05:27 par Fergusson
    Victoire sportive de l’Espagne, victoire morale de la France

    Il n’y a rien de naturel dans ce qui se passe, malgré ce que prétend l’auteur du sujet. La FIFA, l’UEFA et leurs sponsors travaillent avec les fédérations et les clubs européens depuis un bail sur la question du jeu. Ils ont abaissé le niveau et éliminé la culture de jeu des différents pays pour intégrer en masse des joueurs issus du continent africain. Résultat, un jeu de transition. Pour ceux qui ne comprennent pas, c’est un football pour des joueurs athlétiques, limité techniquement et qui se traduit par l’absence de créativité. Des joueurs rustres, limité en tout, pour un foot robotisé.

    Le résultat est édifiant. Toutes les équipes jouent de la même manière et les buts sont des copiés collés. La sélection espagnole est en retard, elle peine à opérer cette mutation que les clubs de Liga ont réalisée, et ça se voit…

     

    Répondre à ce message

    • #3392004

      En gros l’inverse d’un style à la Maradona

       
    • #3392030
      Le 11 juillet à 08:51 par Le radeau de la Méduse
      Victoire sportive de l’Espagne, victoire morale de la France

      Tous les joueurs jouant dans les grandes équipes (Allemagne, Italie, Angleterre Espagne, France, Hollande) jouent tous dans les grands championnats européens et au moment d’aborder cet Euro avaient donc 50 ou 60 matchs dans les jambes. Harassés par une saison longue (entre championnats, coupes d’ Europe et coupes nationales), ils étaient grillés physiquement. Même constat qu’ en 2004 ce qui a permis la victoire de la Grèce dont la plupart des joueurs nationaux n’étaient pas aussi éreintés. Résultat : matchs pénibles à regarder, création nulle dans le jeu, une purge globale.
      Pas étonnant dans ces conditions que le joueur le plus fringant de l’ équipe de France soit NGolo Kanté qui a entre 35 et 40 ans et qui a fait sa saison en Arabie Saoudite.Pas étonnant et pas normal évidemment. Dans le même ordre d’idées ils ont essayé au Portugal de faire revivre le soldat Ronaldo, mais à 40 ans à l’impossible nul n’est tenu, la momie est finie.

       
    • #3392054
      Le 11 juillet à 10:26 par Francesco
      Victoire sportive de l’Espagne, victoire morale de la France

      @ Ferguson.
      Quelques précisions à votre commentaire notamment pour les plus jeunes.
      Arrêt Bosman en 1996, plus de trois joueurs étrangers dans les clubs d’Europe, puis dans les équipes nationale par naturalisation intempestives (début de l’immigration intensive dans le foot). La règle dite du hors-jeu, le poids, le diamètre et la matière du ballon (devenu flottant), le tacle (permettant au défenseur de refaire son retard sur l’attaquant), la charge dans le dos au porteur du ballon, les dimensions des terrains, l’arbitrage et j’oubli certainement d’autres règles qui ont été changés en faveur de bourrins.
      (un ancien attaquant D2 en 3 F).

       
    • #3392183
      Le 11 juillet à 14:51 par Fergusson
      Victoire sportive de l’Espagne, victoire morale de la France

      @Difre
      Maradona, c’est le jeu.

      @Francesco,
      Tout est dit ! Et encore, on pourrait en rajouter…

      @Kolokolo
      Je vous ai mis en colère ? C’est positif. E&R est un forum de discussions, mais refaire l’histoire du foot est impossible, cependant…

      Prenons la dernière finale de C1 entre le Real Madrid et le Borussia Dortmund. Quels sont les joueurs du Real qui peuvent prétendre à une place dans les effectifs passés, ceux vainqueurs vers 2000 ou encore récemment ? Kroos, et Courtois à la rigueur ! Le Borussia, finaliste en 2012 et vainqueur en 1997 ? Aucun !

      Le "foot de transition" a été initié dans les laboratoires de la DTN en France et à l’UEFA depuis une trentaine d’années. Le problème est que les plus âgés n’ont jamais rien vu, car aveuglés par l’épisode Hidalgo à la tête des bleus et les exploits de l’OM en C1, mais derrière, ça travaillait la question. Le talent naturel, contre le joueur formaté.

      Vu que vous êtes sensible à la question de l’épiderme, je pourrais citer une dizaine de joueurs de couleurs comme on disait à mon époque, qui évoluait en Angleterre dans les 80’s. Aucun n’a jamais usurpé sa place en club ou en sélection, ils jouaient parce qu’ils étaient talentueux. C’est la même chose en France avec pas mal de joueurs originaires des DOM-TOM. et comme par hasard, il n’y en a plus aucun…

      Votre problème est de devoir justifier la présence de joueurs, type, Thuram fils dans le foot actuel et il y en a des dizaines et des dizaines dans son genre, un peu partout ! Franchement, on ne peut pas faire pire ! Et le gars joue à l’Inter de Milan. Quand j’étais jeune, il fallait afficher le niveau d’un Altobelli, Muraro, Rummenigge, Serena...pour jouer au sein de l’attaque du club milanais. Le foot actuel est une vaste mascarade aux mains des puissances d’argent.

      À l’image de ceux qui consomment le foot comme des goinfres, vous êtes un idiot !

       
    • #3392341

      étant spectateur occasionnel, je me doute qu’il y a anguille(s) sous roche, derrière la transformation spectaculaire du jeu, mais je n’ai pas bien compris cette histoire de "foot de transition", sinon de façon abstraite, et surtout je ne trouve aucun document là-dessus pour appuyer vos dires pourtant vraisemblables. Écrivez un article de blog si personne ne l’a fait, ou envoyez quelque chose à E&R.

       
  • #3391994

    Article et analogie intéressants.

    Les français sont depuis longtemps les champion d’Europe, champions du Monde et champions Olympiques incontestés de l’antiracisme, de l’ethnomasochisme et de l’antipatriotisme. Ils ont au moins 20 étoiles à leur maillot.
    Et ils exportent leurs talents et leur philosophie de jeu partout sur la planète.
    Une philosophie de jeu subtile basée sur les buts contre son camp, les passes ratées, l’expulsion de ses meilleurs joueurs et l’achat de boulets au pied de plomb, le sifflage de ses joueurs et le soutien au camp adverse par "fair-play", et bien sûr corruption et endettement pour acheter le prochain tocard à la mode.
    Où que les français se trouvent, leur sport favori est de militer pour plus ouverture et de métissage, en particulier avec les africains, leur Saint Graal. J’ai vu des françaises qui voulaient organiser des festivals africains dans des coins paumés de Lettonie (avec notre fric bien-sûr), des mecs au Japon dire que le pays est super car il est sûr mais qu’il ne faut pas avoir peur du métissage car il n’y a aucun lien avec la délinquance. En Russie si vous voulez trouver un africain c’est compliqué mais il y a une astuce, il suffit de traîner vers les institutions françaises, institut français, festivals français etc.
    S’ils n’ont pas leur petit étranger victime à défendre ils suffoquent.
    Lors des dernières élections j’ai regardé le vote des français de l’étranger. Que du Mélenchon et du Macron tout autour du globe dès le premier tour. Amérique du nord, du sud, Afrique, moyen orient, Asie, Océanie, Europe de l’est... Sauf en Russie où c’était Bardella et Asselineau.

    Je pense que pour le bien de l’humanité il faudrait expulser la France de la compétition ou changer de compétition.

     

    Répondre à ce message

  • Il y a vraisemblablement un petit problème chez certains lecteurs ER : soit des fragiles, qui ont oublié qui étaient leurs ancêtres, soit des français de branche... qui ont aussi oublié qui sont les français, à force de vivre dans des villes remplacées et/ou de bosser à l’usine où la direction et les RH (toutes des femmes) empêchent les français de s’exprimer convenablement sous peine de se faire licencier....

    Alors je vais rectifier : la France n’a jamais eu besoin d’étranger, que ce soit en équipe de France ou ailleurs, pour performer.

    Si au début pendant les années 80/90 on en prenait 1 ou 2, c’était uniquement pour être sympa... à tord. Oui à tord car en quel honneur favoriser une population alors largement minoritaire plutôt que de la majorité ?
    Il convient toujours de favoriser d’abord les autochtones, pas l’inverse.

    Actuellement et fort malheureusement le pourcentage d’autochtones chez les jeunes en France a fortement diminué, et sera d’ici 20 ans minoritaire.
    Cela n’en demeurera pas moins pour autant "les autochtones". Des palestiniens, en somme, ou des Ouighours.

    .... mais même ainsi nous n’aurons toujours pas besoin d’étrangers pour constituer d’équipe de foot (ou d’autre chose) de solide.

    Gardez bien ça à l’esprit, que ça vous plaise ou non.

     

    Répondre à ce message

  • Qui fabrique les starlettes en tout genre (en sport, ciné, artisterie de marché et autres breloques "démocratiques") si ce ne sont les masses qui payent des fortunes pour vivre par procuration ?

    Il y a eut les jeux du cirque de Rome et nous avons aujourd’hui les Gay délires de la modernitude dégénérée... Donner un quelconque crédit à la parole de mecs qui savent juste jouer avec un ballon indique clairement que l’état mental des masses est au niveau du bulot.

     

    Répondre à ce message

  • #3392088

    M Bappé il tire dans le ciel...on sent l’appel à l’aide ...o secours, qui suis je, ou vais je...pourquoi je le sens plus du tout depuis que j’ai fait la morale de l’anti racisme aux sales pauvres blancs de l’ex France qui n’acceptent pas qu’on leur chient sur la gueule avec mes copains milliardaires Saoudo Qataris pro remplacement ...

     

    Répondre à ce message

  • #3392092
    Le 11 juillet à 11:52 par la réalité c’est le message
    Victoire sportive de l’Espagne, victoire idéologique de la France

    A ce niveau là deux tires dans le ciel quand tout le monde te laisse tirer devant le but, soit c’est fait exprès soit c’est vraiment foutu pour toute ta carrière et tu peux changer de boulot.

     

    Répondre à ce message

  • #3392114
    Le 11 juillet à 12:30 par Le villageois
    Victoire sportive de l’Espagne, victoire idéologique de la France

    Kilian M’BAPPE, l’Eden HAZARD français.

     

    Répondre à ce message

  • #3392121

    Messieurs soyez serieux svp !
    Le football de pragmatique de Deschamps est degueulasse, c’est un fait ! Dans un pays qui n’est pas un pays de football (suffit de voir le choix des joueurs en centre de formation, les criteres pour etre pro intensité, percussion, vitesse, puissance et le niveau des analyses que ca soit des coachs ou des specialistes des plateaux de tele dont un certain nombre d ancien pro, c est a mourir de rire ou a pleurer)
    Avec un autre coach le jeu ne pourrait pas etre bcp mieux car l exigence n est plus mis sur la vision de jeu, l anticipation du jeu, la qualité technique (je ne parle pas de champion de city stade de banlieue) je parle d avoir la qualite necessaire pour dribbler, eliminer son adversaire avoir le sang froid, la lucidité et la precision technique pour marquer et faire marquer, avoir une exigence technique et de vista pour les milieux plutot que d avoir des robots physiques ou des marathoniens qui donnent le "la" l impulsion, la.gestion des temps forts et faible.
    Vous ne pourrez jamais vous comparer aux Espagnols parce qu avec vos criteres la plupart ne passerait meme pro, hors les.Espagnols eux, au lieu de.naturaliser a tt va, on mis en place une philosophie de jeu adequate et coherente par rapport.aux qualités intrinseques de leur population autochtone.
    Generation apres generation qu ils gagnent des trophes ou non, la qualite.est la !!!

     

    Répondre à ce message

    • #3392263

      Combien d’étoiles l’équipe d’Espagne sur la maillot ?
      Et l’Algerie , et le Maroc , et la Tunisie ?

      Ha ok, oui on est mauvais d’accord . C’est la faute a Deschamps oui c’est sûrement ça, merci pour tes lumières on en avait grand besoin effectivement.
      Quelle chance on a de t’avoir....

       
    • #3392329

      Le seul moyen de l’edf d’aller au bout est de faire ce qu’ils font sous deschamps, c a d un bloc bas defensif, transition et verticalité sans oublier intensité, intensité, intensité, au diable le jeu ! Je deteste et je ne peux pas adherer, eternel debat pragmatique contre romantique ! Les footix et les crevards de triomphe avec explosion emotionel veulent la victoire peu importe la maniere donc bon avec dd on est servi !
      Je ne sais pas pourquoi tu me parles des selections des pays du maghreb, je suis fan des nations qui ont instauré une ligne de conduite qui ont permi a ce sport d etre le n.1 au monde, par la creation, par le spectacle, par la philosophie offensive. Concept qui doit te depasser totalement, t es pas venu pour rien au moins !
      Tout l effectif a part Griezmann est limité techniquement il y a qq individualités qui peuvent dribbler mais c est systematiquement mal pensé, avec une finition dans la derniere passe ou dans la frappe mediocre.
      Le selectionneur a gagné de la pire des facons, raison ppur laquelle il sera adulé par les francais en manque d emotion et avide de victoire pragmatique a n imporre quel prix mais ne sera jamais reconnu internationalement...
      La france n a pas de penseur, de philosophe offensif.du jeu ! Point !
      Pire malgré tes 2 etoiles, a l’international personne n’en a rien a foutre.de.l’edf, c’est un.signe ! Et Deschamps malgré son palmares de selectionneur (1 coupe du monde) il ne sera jamais reconnu a l’international et commence serieusement a etre tancer en France. Encore un contexte/realité qui t echappe, aveugler par ton auto satisfaction d avour gagné une coupe du monde de la plus moche des facons et ton aveuglement sur Deschamps.
      D’ailleurs, Bielsa a fait plusieurs sorties mediatiques sur le constat du football actuel, la pauvreté du jeu, le desinteret des amateurs de football non visible par les chiffres car remplacer par une horde de gens qui veulent exister socialement (foot, rap) qui permet le foot business au depend du jeu, de l’essence meme de ce sport !
      Je t invite a ecouter, tu apprendras certainement qqch, ce qu il dit doit etre entendu, il souinte l’intelligence et la maitrise tactique et la lucidité dans analyse aux antipodes de Deschamps. Voila celle-là, je l’ai placé !

       
    • #3392640

      @G.W
      vous êtes la caricature de l’arrogant qui parle de « jeu » comme il savait parfaitement ce que c’est.
      le football c’est pas un jeu c’est un SPORT. Aussi la dimension athlétique est essentielle comme dans tout sport. Même chez les espagnols vous croyez que le critère physique n’entre pas en ligne de compte ?
      quelle rigolade !!!!

      Ce dont vous parlez c’est du style français, d’après 90 disons, qui se base sur une grosse tactique un état d’esprit. Ça ses qualités et ses défauts. L’EDF 2018 est une des meilleures sélections vues dans un tournoi à mon sens.

      L’equipe d’Espagne avec sa passe à 10 a aussi ses qualités et ses défauts. Elle aussi est stéréotypée et empêche l’émergence de certains profil, le vrai 9 en premier lieu, une spécialité française au passage.

      enfin comparer Bielsa à Deschamps franchement ça n’a aucun sens. L’un et l’autre ont des qualités mais aucun des deux n’est parfait.
      Quant à la postérité en revanche y’aura pas photo !!! Le palmarès fait foi !!!

       
  • #3392213

    Tout cela à avoir avec la volonté de la maçonnerie de créer un "homme nouveau", selon le texte fondateur de la maçonnerie, le discours du chevalier Ramsay....
    Selon le catholicisme, l’homme nouveau est spirituel, régenéré par l’esprit-saint et ces 7 vertus, selon la maçonnerie, il s’agit d’un homme déconstruit de toute programmation familiale, communautaire, religieuse, traditionnelle.... sans racines, hors-sol, il reçoit alors la lumière, vous aurez compris que c’est d’une lumière laide que cela provient.... il découle de cela que l’homme nouveau est nécessairement un métis.....

     

    Répondre à ce message

  • #3392435

    Cet echec est le résultat de la formation des footballeurs en France. Que des criteres physiques et donc une majorité de black hyper développer a 15 ans.. puis a 25 ans ils sont rattrapés par leur limite de QI et de technique. D ailleurs ces joueurs ne dépassent jamais les 30 ans dans le monde du football pro et déclinent rapidement vers 25 ans. C est à partir de cet age que le sportif atteint son pique de forme physique et doit compensé par son intelligence de jeu ( et si il y en a pas il est foutu) C est exactement ce qui arrive a Mbappe

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents