Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La France doublée par les Américains en Australie et par les Russes au Mali

Rien ne va plus ! Mais ce n’est pas faites vos jeux, c’est fini de jouer. La France a perdu le contrat du siècle en Australie et la société Wagner des paramilitaires russes a été approchée par le pouvoir malien, si l’on peut encore parler de pouvoir au Mali. Mais tout ceci n’est peut-être pas défavorable pour nous, en tant que Français.

 

 

Si l’industrie militaire navale a perdu son contrat historique, d’abord, il faut savoir que ces 56 milliards, les Français, c’est-à-dire vous, nous, les pompiers et les infirmières, n’en auraient pas vu la couleur. Ce que les multinationales bouffent, il n’en reste pas trois miettes pour le peuple. Quand Total, devenu TotalEnergies SE (genre on va se renouveler), fait 4 milliards de résultat net (sur un CA de 140 milliards), c’est bien pour TotalEnergies, pour ses 107 000 employés grassement payés, bien pour la France selon Macron, Rothschild et les oligarques, mais les gens s’en tamponnent : il leur manque toujours en moyenne 500 euros par mois pour boucler le budget. Le chiffre vient de tomber.

Depuis l’affaire du « retournement » australien, la presse joue les pleureuses et nous fait croire qu’on va amputer le pays de 56 milliards, soit 1 000 euros par Français. Mais 56 milliards dans la besace de Naval Group et ses 16 000 collaborateurs, forcément bien payés. Les 30 millions d’actifs français, à part les employés de quelques entreprises de sous-traitance, n’en auraient pas profité. Les multinationales dans notre pays fonctionnent comme un ver solitaire : il bouffe tout et ne donne rien. Il grossit dans un corps qui maigrit.

La propagande médiatique nous a fait croire que l’intérêt des multinationales, qui financent les politiques (corruption via les « grands contrats »), et que les politiques « financent » en retour par les prêts avantageux et les avantages fiscaux, ont les mêmes intérêts que le peuple de France, ce qui est faux. Déjà fiscalement, ces géants économiques se débrouillent pour payer le moins d’impôts possible, autrement dit, ces immenses vers non solidaires ne participent pas à la solidarité nationale. Et ils assument :

Total a réalisé un bénéfice de 10,3 milliards d’euros en 2010. Est-il vrai qu’il ne paye pas d’impôts sur les bénéfices en France ?
Total est une société internationale avec un fort ancrage en France et la question est tout à fait légitime. Vous parlez très justement de 10,3 milliards de bénéfices en 2010 mais ces bénéfices n’ont pas été réalisés en France. Nous y enregistrons même des pertes depuis 2008 (16 millions d’euros de déficit comptable en 2010 pour être exact). Il n’est donc pas illogique de ne pas payer l’impôt sur les bénéfices en France depuis cette période. Ce n’était pas le cas avant la crise et nous espérons, dans l’avenir, redevenir bénéficiaires en France.

Donc Total ne paye aucun impôt en France ?
Ce n’est pas exact. Comme je l’expliquais tout à l’heure, cela dépend de la situation de nos activités. Ainsi pour les exercices 2005-2006-2007, avant la crise, le Groupe a payé plus de 700 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices en France.

Par ailleurs, tous les ans, Total paye les autres impôts et taxes. Ceux-ci s’élèvent chaque année à environ 300 millions d’euros (Contribution économique territoriale, Contribution sociale de solidarité des sociétés, etc.). Le fait que le siège de Total soit basé en France permet aussi à l’État français de bénéficier d’environ 500 millions d’euros d’impôts par an retenus à la source sur les dividendes que nous versons à nos actionnaires étrangers. Au-delà du strict plan fiscal, les bénéfices mondiaux de Total nous permettent d’investir et de créer des emplois en France, contribuant ainsi largement à l’économie nationale. (totalenergies.com en 2011)

Donc exit Naval Group du contrat du siècle, de toute façon le Pacifique devient la chasse gardée des Américains et de leurs larbins régionaux. L’Australie en fait partie, qui vient ouvertement de prendre une position militaire contre la Chine.

 

 

Le Grand Jeu, c’est maintenant en mer de Chine, les Américains remballent leurs soldats et armements du Proche-Orient et d’Afghanistan (là ils n’ont pas eu le choix, ils se sont fait tarter par des va-nu-pieds) pour ériger un mur contre la puissance chinoise montante, inéluctable, qui signe la fin de 30 ans de domination américaine sur un monde dépolarisé.

 

 

 

Plus au sud, la France, qui mène une guerre ingagnable au Mali contre les forces islamistes mais aussi nationalistes, ou plutôt claniques, voit débarquer des troupes russes non officielles. C’est le pompon ! Voici ce qu’écrit La Croix :

Le ministre de la défense du Mali a admis avoir ouvert des négociations avec la société privée russe Wagner. Elle serait chargée de la formation des militaires maliens et de la protection de hautes personnalités. Cet accord signerait le grand retour de Moscou au Mali, au grand dam de Paris.

Selon une enquête de l’agence de presse britannique Reuters, le gouvernement malien négocierait avec la société privée russe Wagner les conditions de son intervention. Elle enverrait entre plusieurs centaines et un millier de paramilitaires charger de former les soldats maliens et d’assurer la protection de hauts dirigeants. Ils ne participeraient pas directement, cependant, au combat contre les djihadistes. En contrepartie, le gouvernement malien verserait chaque mois à Wagner six milliards de francs CFA – plus de neuf millions d’euros –, et lui accorderait trois sites miniers.
Resté jusqu’alors très discret sur ces négociations, le ministère malien de la défense a admis, mardi 14 septembre, l’existence de ces pourparlers : « Le Mali entend désormais diversifier, et à moyen terme, ses relations pour assurer la sécurité du pays. Nous n’avons rien signé avec Wagner, mais nous discutons avec tout le monde », a-t-il convenu.

Le Drian, notre VRP de l’armement, si attaché aux pétromonarchies du Golfe (il a négocié au Qatar le retrait définitif des derniers Français d’Afghanistan), a beau pleurnicher, rien n’y fait : la géopolitique du fait accompli pèse plus que les larmes et la morale.

 

Ce rapprochement est une très mauvaise nouvelle pour Paris. Les relations entre la France et la Russie sont au plus bas en Afrique, Paris accusant Moscou d’y conduire des campagnes agressives qui visent à l’évincer de son pré carré. « Si les autorités maliennes devaient contractualiser avec la société Wagner, ce serait extrêmement préoccupant et contradictoire, incohérent » avec l’action de la France au Sahel, a réagi la ministre des armées, Florence Parly, devant la commission de la défense nationale de l’Assemblée. Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a ajouté : « C’est absolument inconciliable avec notre présence » et « incompatible avec l’action des partenaires sahéliens et internationaux du Mali. » (La Croix)

De toute façon, avec l’absurde (si on le croit attaché à nos intérêts) et très antifrançais Macron au pouvoir à l’Élysée, il ne faut pas s’étonner de la vitesse avec laquelle la France perd sa place dans le Grand Jeu. On parlera désormais de Moyen Jeu.
Le pire, c’est qu’il ne s’agit pas forcément d’une évolution inéluctable, fondée sur un poids démographique nécessairement déclinant dans un monde de plus en plus peuplé, puisque le petit Israël, avec ses 8 millions d’habitants (et ses 8 autres millions en France et aux USA), continue à participer au Grand Jeu.

Cette évolution, cette dévolution est voulue. Qu’on se rappelle le pacte de corruption de Macron, développé par Xavier Poussard, dans l’incroyable affaire Alstom. La France doit décliner pour qu’elle perde son influence sur les autres pays, au profit de l’influence anglo-saxonne, sinon américano-sioniste. Mais pendant que les élites mondialistes déconstruisent pièce par pièce note pays, l’influence de la Chine grandit et contrecarre les plans de nos ennemis. Faudra-t-il un jour se placer dans le giron de la Chine pour se débarrasser de nos occupants ?

Au lieu de menacer en permanence – comme la mouche menace le tigre – la Chine et la Russie, Le Drian devrait peut-être revoir son précis de realgeopolitik.

 

Charles Gave en col Mao analyse la superpuissance chinoise

 

Indispensable ! Pour comprendre le Grand Jeu...

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2810565
    Le 17 septembre à 23:01 par J’ai deux amours
    La France doublée par les Américains en Australie et par les Russes au (...)

    Par solidarité, l’Égypte a décidé de rembourser (vie l’Arabie Saoudite) les 2 porte-hélicoptères Mistral autrefois solennellement promis à la Russie.

    Le Drian (ce type me rappelle tout le temps les attentats du Bataclan, sous Hollande, j’ai tellement hâte qu’il dégage) fait semblant d’apprendre ça en ouvrant Pif-Gadget au petit-déjeuner et cabotine, outragé (on est prié de le croire).
    Les transcripteurs (= les "journalistes") répercutent pile-poil au moment précis qui leur a été dit, ils sont payés pour ça.
    Ça fait des mois qu’ils le savaient, c’est du théâtre.

     

    Répondre à ce message

  • Et bien que l’État Français commence déjà par demander aux McDo, KFC et autres Burger King le remboursement de toutes les aides COVID, vu le nombre de ces merdes en France (plus ou moins 2500), il y a de quoi récupérer au moins 125 millions (en ne comptant que les 10000€ d’aides sur 5 mois). L’État Américain n’a jamais hésité à faire cracher le Crédit Lyonnais ou la SNCF alors pourquoi se gêner ?

     

    Répondre à ce message

  • Si l’industrie militaire navale a perdu son contrat historique, d’abord, il faut savoir que ces 56 milliards, les Français, c’est-à-dire vous, nous, les pompiers et les infirmières, n’en auraient pas vu la couleur.

    L’auteur de cette phrase ne semble pas vraiment comprendre comment l’économie fonctionne. Les pompiers et les infirmières sont des services publics, non marchands donc, qui sont financés par le secteur marchand. De même, les importations sont financées par des exportations - autrement, la France s’endette vis-à-vis de l’étranger.

    Par conséquent, les "multinationales" comme Naval Group sont vitales à notre pays : elles alimentent tout un réseau de PME sous-traitantes, qui font travailler des salariés qualifiés et qui paient des impôts. Naval Group est principalement implantée en France, produit les navire de notre flotte et est une pièce cruciale de l’indépendance de la France en matière militaire. Lorsque des bataillons d’infirmières se chargeront de la dissuasion militaire, on en reparlera.

    De plus, le caractère extrêmement concurrentiel du marché mondial nécessite une force de frappe conséquente : la PME éthique et responsable de Jean-Michel Boomer adhérent à E&R ne fera pas le poids face à Saab ou Northrop lorsqu’il faudra vendre des équipements aux armées d’autres Etats, et donc réaliser notre quota d’exportations.

    En l’occurrence ce contrat faisait travailler plus de 600 personnes rien qu’à Naval Group en France, plus tous les sous-traitants. Je suppose que l’auteur de cet article leur paiera de sa poche leur salaire, vu que les multinationales sont si diaboliques ?

    Mais bon, il est vrai que la France sois-disant turbo-libérale a déjà la part de l’Etat dans le PIB la plus élevée du monde (60%), avec un peu d’effort, on peut encore faire mieux et passer dans le communisme total. Plus besoin de payer des impôts du coup !

     

    Répondre à ce message

  • Macron est un enfant.
    Il régne sur son bac à sable et maltraite ses petits camarades.
    D’autant qu’il se pense copain avec le gros Sam qui,lui, pense régner dehors sur toute l’aire de jeu.
    Mais le gros Sam le méprise et s’entend avec sa bande dérouiller le petit Manu qui voulait mettre un pied dehors de son bac.

     

    Répondre à ce message

  • Ca y est on a la photo officielle(en tête d’article) de Macron pour les présidentielles 2022.
    Un président encore plus souriant que Biden , un sourire naturel qui éloigne par avance tout soupçon de fraude.

     

    Répondre à ce message

  • Je comprends pas. Ils étaient pas contents de la défaite de Trump ???

     

    Répondre à ce message

  • On en est encore là, après 60 ans ou l’on entendait parler en permanence du "péril jaune !". Seulement voila, le péril ne vient pas de Chinois mais des amerloques impérialistes. Les Chinois ne sont pas impérialistes, ça fait 4000 ans qu’ils n’emmerdent personne, ce qui les intéresse c’est le business, que le business, ceux qui les connaissent le savent très bien.

     

    Répondre à ce message

  • #2811889

    Au lieu de menacer en permanence – comme la mouche menace le tigre – la Chine et la Russie, Le Drian devrait peut-être revoir son précis de realgeopolitik.



    Tout est dit dans cette conclusion et vous avez mille fois raison, mais pas sûr que Le Drian lise E&R, pourtant il devrait...
    Oui la France perd de plus en plus de son influence dans le monde et partout en Afrique, bien que les soldats français soient toujours présents sur le sol africain (un gouffre financier là aussi mais pour qui ? à creuser...) au profit de la Chine et de la Russie.
    Par exemple, là où la Russie se trouve militairement (armée russe) la France se tait, c’est la vérité en Afrique, c’est le cas en République Centre Africaine (on n’entend plus les soldats français pourtant sur place), au Mali, au Nigéria, au Soudan et j’en passe...
    Ecoutez les radios africaines, la France y est décrite comme un pays néocolonialiste, la France est le pays le plus détesté en Afrique (attention pas le peuple français mais ses dirigeants) à cause de la politique néocoloniale et criminelle de la France en Afrique au détriment du peuple appauvri et souffreteux, de son soutien aux dictateurs africains pour favoriser d’un côté le pillage, le vol d’argent, des biens sociaux, des matières premières africaines,... et de l’autre soutenir la persécution et la diabolisation de tout leader africain debout et non couché, aimé par le peuple, qui veut d’une politique de gagnant-gagnant, une politique du peuple pour le peuple. Ce genre de leader africain est férocement combattu par la France et le président Macron n’y a rien changé. C’est grave !
    Un jour la France devra affronter tous ses démons pour se libérer de un, de sa dépendance à l’Afrique et de deux, de sa dépendance aux USA, OTAN et alliés qui la mènent en bateau, pour le bien de tous !

     

    Répondre à ce message

    • #2812081

      Moi ce que j’aimerais savoir, en tant que français né en France et aimant vivre dans mon pays à l’origine jusqu’à ce qu’il devienne invivable et que mes propres compatriotes me crachent tous à la gueule pour des raisons qui sont inutiles de détailler , c’est à quel niveau on est gagnants dans quoi que ce soit les français ?
      Je vis dans le seul pays au monde qui donne gracieusement de l’argent à des gens qui viennent y vivre pour le détester, ces gens qui sont venus y vivre pour me piquer tout moyen d’y gagner ma vie, les patrons français quand ils le sont encore n’embauchant que des immigrés haineux de la France et des français qui aiment toujours leur pays en destruction accélérée.

      Y’a un truc que je pige pas , c’est pourquoi j’ai ce sentiment en tant que français de m’être fait violé par la terre entière...
      La France, seul pays au monde qui me permet de survivre alors que tout le monde sur son sol m’a accusé de tout ses vices afin que jamais je ne puisse gagner ma vie dans mon pays.
      Mes parents aussi me permettent de survivre. Pendant que je vois des émigrés haineux de leur pays d’accueil adorer s’’y enrichir dans l’escroquerie en bande organisée, en haut de la pyramide comme en bas. Je dis s’enrichir en bas aussi, car tout les gens qui m’entourent sont plus riches que moi, et pour la majorité pourtant moins compétents quelque soit le domaine dans lequel j’ai eu à travailler avec eux.
      Serait ce une volonté politique de détruire le français de souche , ou bien c’est que moi le problème principalement, ou.bien est ce dans l’ordre des choses que des gens comme moi qui avait toutes leurs chances à l’origine dans le pays de leurs ailleux se retrouvent au fond du fond de la misère, juste avant le stade clochard....

      J’ai ma petite idée la dessus. Nous les français, on aime nous accuser des vices de la terre entière car nous sommes en règle générale, meilleurs que les autres dans tout les domaines pour lesquels nous nous sacrifions.
      Et quand pour le reste du monde on ne s’est pas assez sacrifiés pour eux à leur goût, ça leur met la haine. Les pays d’Afrique avec la France, c’est un peu comme les Hébreux avec Jésus, ou bien les tribus arabes avec Mohammed.
      Pour le français toujours vivant donc pas le choix, c’est l’expatriation , physiques ou spirituelle, ou bien la mort.

       
  • Le logiciel de la France est obsolète, ces revers de fortune seront ils l’occasion de mettre à jour un dogmatisme éculé pour mieux prendre en compte une réalité qu’elle ne veut pas (ou ne peut pas) voir ?

     

    Répondre à ce message

  • La France mérite mieux que ces guignols apprentis en politique et en géopolitique... Leur gestion est catastrophique à tous les niveaux : économique, sanitaire, politiques, militaire, intérieur, extérieur, orientale, africaine, américaine, européenne, etc... pas un point positif ....

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents