Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Californie autorise le compost humain pour lutter contre le réchauffement climatique

À partir de 2027, il sera possible de laisser les cadavre se décomposer en Californie, selon une méthode encadrée qui se veut plus respectueuse de l’environnement que la crémation ou l’inhumation.

 

Être respectueux de l’environnement même après sa mort. C’est l’objectif d’une loi californienne, signée dimanche par le gouverneur de l’État, qui autorise une nouvelle méthode de traitement des cadavres à partir de 2027. Au lieu d’être incinérées ou enterrées, les personnes décédées pourront être transformées en compost.

Le processus est le suivant : le cadavre est placé dans une structure contenant des matériaux naturels, comme des copeaux de bois ou de la paille pendant au moins 30 jours. Une fois entièrement décomposé, il est rendu aux proches de la personne décédée.

Lire l’intégralité de l’article sur bfmtv.com

À voir aussi :

 






Alerter

86 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Pour ceux qui ne l’ont pas vu je vous conseil le film "Soleil" vert du très lourd !

     

    Répondre à ce message

    • #3035065

      Soleil Vert avait déjà tout compris. La "procédure" (pour faire manager) est bien plus performante (comme le Rivotril, auquel elle pourrait être associée) : avec une seule ligne de production, on passe directement du "vieux" à la tablette nutritive.
      Par rapport au film, un peu mièvre sur ce point, on peut même économiser la séance cinéma avec une campagne "covid" préalable.
      Après ses ennuis wokenistes, le Planning Familial pourrait prendre en charge la chaîne de production "intrants mineurs" en collaboration avec les réseaux de sacrifices d’enfants.

       
  • On obtient pas du compost en 30 jours. Donc soit les gens récupéreront juste de la sciure, le cadavre leur aura été subtilisé à d’autres usages (ces ordures sont obsédés à l’idée de nous faire bouffer de l’humain, donc je vous laisse imaginer ce qu’ils feront de nos cadavres...), soit ils utilisent un procédé agressif permettant de "composter" le corps en un temps record. Quoi qu’il en soit cela n’est pas beau à voir ! Et pendant ce temps là si tu veux tout simplement enterrer un proche sur ta propriété, naturellement, le corps juste recouvert d’un linceul biodégradable on te l’interdira ! Je veux bien que l’enterrement des morts soit encadré car il ne s’agit pas de foutre des macchabées n’importe comment n’importe où ! Il y a quand même des précautions à respecter...mais comme pour tout et n’importe qui dans notre société pourrie ultra totalitaire c’est ultra régulé, encadré...alors que la mort est une affaire éminemment privée !

     

    Répondre à ce message

  • Il s’agit d’une phase préliminaire de la banalisation et de l’acceptation par les masses du traitement du corps humain comme si il s’agissait d’un déchet comme un autre. C’est exactement comme avec l’avortement ils y vont étape par étape, progressivement. Au début c’est pour faire avorter une gamine de 11 ans enceinte de son grand-père...puis pour faire avorter une gamine de 15 ans engrossé par un queutard de 20 ans lors d’un bal du samedi soir parce que cela risque de mettre en péril sa prometteuse carrière de caissière à Carrefour...puis de fil en aiguille on glisse vers la banalisation de l’avortement de confort total...et bien avec les morts cela va être pareil ! On commence par le compostage, ce qui a l’air cool, écolo, utile voire même poétique (mettre le compost d’un être aimé sous un arbre...)...puis tranquillement on passera à la réduction des corps en engrais "bio", puis en farine qui serviront à nourrir les animaux (j’anticipe qu’ils comptent nourrir les insectes dont ils veulent nous nourrir avec des cadavres humains), puis gentiment on glissera vers l’enrichissement direct des aliments humains avec des farines humaines à la "Soleil vert". Ce n’est pas du complotisme, de grands médias comme le New York times ont déjà pondu des articles sur les bienfaits du cannibalisme pour "sauver la planète".
    Comme d’habitude afin de parvenir à leurs objectifs démoniaques ils utilisent des bonnes idées. En effet il est vrai qu’il y a une dimension poétique dans l’idée de mettre le compost d’un être aimé sous arbre...Perso j’ai planté un arbre au dessus de l’endroit où j’ai enterré ma chienne à laquelle je tenais beaucoup, et j’aimerais bien être enterré sous un arbre...mais il y a une différence entre enterré avec cérémonie un corps sous terre près d’un arbre, et composter un corps humain ! Cela semble de l’ordre du détail mais c’est fondamental. Le corps enterré n’est pas ou peu maltraité. On le lave, on l’embaume...mais on maintient son intégrité...alors que dans l’acte de composter un corps il y a vraiment un changement de paradigme où le corps sacré du défunt est traité comme un déchet à valoriser. C’est cette perte de sacralité qui constitue la porte ouverte pour ce qui viendra après, c’est à dire le corps humain ressource comme une autre pouvant être traité et recyclé pour nourrir les animaux puis les humains...Une fois de plus ce n’est pas mon cerveau malade de complotiste qui invente un truc délirant, tout à en effet déjà été exposé publiquement.

     

    Répondre à ce message

  • #3034211
    Le 22 septembre à 05:20 par jardinier du dimanche
    La Californie autorise le compost humain pour lutter contre le réchauffement (...)

    Si on peut faire du compost avec des corps de certains humains, je pense qu’avec des corps d’autres on peut faire du glyphosate, du round-up et de la phytosanitaire Monsanto
    Exemple rien ne poussera sur du Rotschild, du Sorros, du Epstein, du Rockefeller, du Schwad....

     

    Répondre à ce message

  • Bientôt en croquettes pour humains dans votre dégueule Burger préféré

     

    Répondre à ce message

  • Et ça fournit même du biogaz ! Savoir se rendre utile en mourant, c’est important !

     

    Répondre à ce message

  • Je viens justement de lire un article sur de l’ADN humain qui a été retrouvé dans de la nourriture aux USA, les 14 usines qui produisent cette nourriture ont subitement pris feu toute en même temps ( effacement de preuves).

     

    Répondre à ce message

  • Soleil soleil soleil vert, j’ai planté la graine, grand’pa nourrira la pouce, puis maman nourrira les chiens, puis je nourrirai mon voisin, soleil soleil soleil vert !!!!
    (slogan publicitaire vu dans robocop, ou presque)
    Merde in USA

     

    Répondre à ce message

  • Cela s’appelle " la revalorisation des outils biodégradables ".

    J’aime beaucoup le com de Domino, ici :

    Ne voyez-vous pas qu’ils veulent réduire l’homme à sa dimension utilitaire, même après la mort ?

     

    Répondre à ce message

  • Y’en a qui sont des pourritures bien avant de mourir !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents