Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

JO – 73 : de la flamme nazie de 1936 à la flamme LGBT de 2024

Si Dolfi voyait ça...

Les records de points Godwin vont tomber : le périple de la flamme des JO n’est pas une invention des Grecs, à qui l’on doit les Jeux olympiques, mais bien des Allemands aux Jeux de Berlin en 1936, c’est-à-dire sous le haut commandement du chancelier Hitler.

La flamme olympique n’existait pas dans les Jeux olympiques antiques. Elle est apparue pour la première fois le 28 juillet 1928 lors des Jeux olympiques d’été de 1928, à Amsterdam. Il n’y avait alors pas de relais pour porter la torche. Sur une idée attribuée à Carl Diem et retenue par Adolf Hitler, inspirée des lampadédromies antiques, le premier relais avec la torche a eu lieu lors des Jeux olympiques d’été de 1936 à Berlin, dans le but de glorifier le Troisième Reich. Depuis, le relais et l’allumage de la flamme ont eu lieu à chaque olympiade… (Wikipédia)

 

C’est peut-être pour ça que la Macronie, 88 (!) ans plus tard, n’a trouvé que des porteurs de flamme woke ou LGBT. Il ne manquerait plus que Jack Lang brandisse le plug enflammé sur un char tiré par trois LFI prisonnières (Aubry, Hassan et Panot), et l’évolution (ou la dévolution) sera totale.

On ne sait trop si le couple Hidalgo-Macron, qui s’entend bien sur la stupidité sociétale, fait ça pour nous faire honte, mais le relais de la flamme a quelque chose de profondément humiliant pour la France éternelle.

 

 

Ceux qui se préparent à hurler à la grossophobie, à l’homophobie, à la transphobie ou à toute autre discrimination peuvent ravaler leurs accusations : les valeurs portées par les créatures macronistes sont à l’exacte inverse des valeurs olympiques, qui sont :

- l’amitié : c’est la valeur qui lie les athlètes, les officiels, les spectateurs et les communautés qui participent aux Jeux ;
- le respect : c’est la valeur qui encourage les athlètes à se respecter mutuellement, à respecter les règles et les décisions, et à se comporter de manière éthique ;
- l’excellence : c’est la valeur qui incite les athlètes à se dépasser, à améliorer leurs performances et à atteindre leurs objectifs.

On a beau lire et relire, on ne voit pas la valeur « promotion massive des people LGBT » là-dedans. Ainsi, en allumant la torche à Marseille, le rappeur Jul – l’équivalent binaire de Nakamura en bouillie sonore –, et en la refilant à une bande de zozos chelou, les défenseurs du woke entretiennent la flamme nazie. C’est ballot.

Résultat : les Russes cultivés se foutent de notre gueule.

 

Au fait, les gars, la sécurité, ça en est où ? Apparemment, c’est pas très au point...

 

 

Pour Macron, les Russes, ils cherchent qu’à nous zattaquer et à faire foirer nos Zeux.

 

 

C’est ainsi qu’Alain Bauer, monsieur Terrorisme (ou Antiterrorisme, c’est kif-kif) peut annoncer un attentat (russe) par drones pour le jour d’ouverture !

 

 

Bauer & Macron ont raison : on a même retrouvé l’opératrice !

Ne loupez pas le match précédent

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3363031

    Cet enchaînement de porteurs de flamme faut penser à "porteurs de lumière"...
    Une provocation destinée à nous désarmer moralement en affichant une victoire facile sur nos valeurs traditionnelles. Mais c’est sur le terrain que ces dernières resteront vivantes. Combien de ces êtres bizarres croise-t-on dans la vie de tous les jours ?

     

    Répondre à ce message

  • #3363052

    Plus rien de ce qui vient de ces gens ne m’intéresse. Je ne regarde plus l’ASSE, ni l’équipe dite de France de foot ou d’autre chose d’ailleurs, l’eurovision, les JO, le tour de France les coupes de monde foot et toute le reste sont partis quand j’ai tiré la chasse, tout ce qui peut sortir de ces entités pue l’anti-France. Je ne sais plus rien et ne veut plus rien savoir de ces événements. J’attends qu’ils se noient dans leur propres déjections. Mais le Soleil reviendra, le terroir aussi, nous aurons à nouveau des sportifs dont nous serons fiers, quant à ceux d’aujourd’hui, ils resteront à jamais les représentants de sports pourris par le fric et la dope comme le cyclisme (chercher un vrai vainqueur du tour qui n’a pas "salé sa soupe" dans les 80 dernières années au milieu des "drogués à l’insu de leur plein gré", des sous-hommes, des déchets, des chialeuses impudiques à la Virenque.

     

    Répondre à ce message

    • Assez amusant, je suis allé au supermarché hier, je trouve les gens gros, les mecs qui se veulent présentables se font des muscles devant une glace et avec un pot de protéines(finalement rien qui impressionne un vrai lutteur), les stupides tatouages arrivent sur les visages, dans les cous. Il n’y a plus grand chose de beau ou de charmant à croiser au coin d’une rue. Ahh si reste encore les enfants !

       
    • #3363169

      D’accord avec l’entièreté de votre commentaire... sauf pour le cas Virenque !
      C’est l’exemple type du bouc-émissaire : c’est bien connu que lui seul était dopé dans le peloton à cette époque...
      Coureur sympathique, attaquant acharné, bonne mentalité...
      Il a été cloué au pilori par nos médias "bien français" contrairement à d’autres coureurs étrangers bien plus chargés que lui (et on l’a su par la suite).
      C’est marrant cette propension à taper sur le petit, car enfin, qu’a-t-il gagné : un tour, une classique ?
      De nos jours, le cas Pogacar devrait interroger... eh ben non !
      On trouve des dopés parmi les seconds couteaux qui, eux, n’arrivent jamais à gagner quoi que ce soit...
      Je vais faire mon taquin : Y aurait-t-il, dans le sport, une sorte de "race supérieure" capable de tout rafler devant des dopés jusqu’au trognon ?

       
    • #3363477

      Pour Ursus ,

      Oui, les Belges, avec Eddy Merckx
      Parfois chargé, mais a l’ancienne.

       
  • #3363079

    On a beau dire, avec Dolfy, ça avait de la gueule !
    D’ailleurs on en parle toujours et encore, c’est dire l’avant-gardisme de l’homme !

     

    Répondre à ce message

    • #3363257

      Le truc le plus dingue c’est le Congres de Nuremberg avec les faisceaux lumineux la nuit et les torches. Ça devait être quelque chose.

       
    • #3363314

      On appelle cela l’esthétique fasciste

       
    • #3363494

      @dodolph

      Brasillach parlait précisément de "cathédrale de lumières" à propos du congrès de Nuremberg.
      C’est Albert Speer qui avait été le maitre d’oeuvre de ces jeux de lumière au congrès.
      de 1937 auquel Brasillach avait été invité.

      Ici un extrait de son texte :

      Ce sont mille piliers bleus qui l’entourent désormais, comme une cage mystérieuse. On les verra briller toute la nuit de la campagne, ils désignent le lieu sacré du mystère national, et les ordonnateurs ont donné à cette stupéfiante féerie le nom de Licht-dom, la cathédrale de lumière.

      On trouve le texte complet dans Notre Avant-Guerre.

       
  • - C’est ce qui s’appelle être conditionnés : Ils vocifèrent contre l’extrême droite et en même temps ils glorifient le IIIéme Reich sans s’en rendre compte !!!

    - Ça me rappelle Hollande déposant une gerbe de fleurs sur la tombe de Jules Ferry qui était un fervent Racialiste !

     

    Répondre à ce message

  • #3363125

    On sent bien qu’en 36 ils n’avaient pas les ambitions bridées par l’angoisse du bilan carbone...

    Sinon c’est quoi cette volonté de faire porter la flamme par des promoteurs du feu au cul ? Ce nouveau feu sacré du progrès républicain ? On n’ose plus se demander si ce seront les olympiades de la honte, les olympiades qui sentent la défaite ou les olympiades des fiertés mal placées.

     

    Répondre à ce message

  • Ces soit disant JO qui ne ressemblent à rien avant d’ avoir débuté .Cela ressemble plus à une Gay Pride ,mais je ne vois en rien le coté sportif de la chose .Je crois que nous avons à faire à un foutage de gueule collectif .Il est incontestable qu’en 1936 ,il y avait au moins le respect du sport .
    PS : j’ ai entendu que les nageurs qui iront nager dans la Seine ,devront être vaccinés pour éviter des contaminations bactériennes .

     

    Répondre à ce message

  • #3363227
    Le 14 mai à 09:38 par mg265676@gmail.com
    JO – 73 : de la flamme nazie de 1936 à la flamme LGBT de 2024

    c’est plus une torche qu’ils devraient porter, c’est un gode...

     

    Répondre à ce message

  • #3363241

    « L’attaque des drones » le prochain Star Wars (des étoiles à six branches).

    Quand l’autre grande folle coure : c’est ce qu’on appelle le porteur de lumière, Lucifer, dit la vilaine Lulu, dieu des francs-maçons comme BAUER - qui n’est plus Grand Maître comme chacun le sait !

     

    Répondre à ce message

  • #3363265

    dans les 2 cas c’est une malédiction ,,,,,

     

    Répondre à ce message

  • #3363316

    Bravo a l équipe d’AS d’avoir fait le parallèle entre ces 2 editions des JO

    Quand c’est bien, je le dis

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents