Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

États-Unis : plus de 9 000 morts du vaccin et 438 000 effets indésirables

Au minimum !

CDC : Les décès dus aux vaccins ont augmenté de 2 000 en une semaine et près d’un demi-million d’effets indésirables ont été signalés.

Les données publiées récemment par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) font état de plus de 9 000 rapports de décès liés aux vaccins COVID, tous groupes d’âge confondus, aux États-Unis. Les derniers chiffres montrent une augmentation de plus de 2 000 par rapport à la semaine précédente. Les données proviennent directement des rapports soumis au Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) des CDC.

 

Une traduction E&R

 

Selon une étude de Harvard, le VAERS, qui est le principal mécanisme utilisé par les CDC aux États-Unis pour signaler les réactions indésirables aux vaccins, ne rapporte historiquement que 1 % du total des événements indésirables réels. Les ajouts au système proviennent de professionnels de la santé concernant les patients, et la plupart ne sont pas signalés pour diverses raisons.

Selon certains experts, si le VAERS ne signale qu’environ 1 % du total des effets indésirables des vaccins, le nombre élevé d’effets indésirables déjà signalés au VAERS par les professionnels de la santé pourrait être beaucoup plus élevé.

Les données les plus récentes montrent qu’entre le 14 décembre 2020 et le 28 mai, un total de 438 441 événements indésirables ont été signalés au VAERS, dont 9 048 décès.

 

Les Centers for Disease Control (CDC) ont tenu une réunion d’urgence le 18 juin pour discuter des signalements d’inflammation cardiaque chez les jeunes après des doses de vaccin COVID-19.

Le rapport officiel du VAERS fait état de plus de 1 200 cas de myocardite ou de péricardite chez des personnes de moins de 30 ans, mais les experts affirment que le même défaut que Harvard a trouvé dans les données globales du VAERS existe également dans ces chiffres.

À l’issue de la réunion, un groupe de sécurité des CDC a conclu à l’existence d’une association entre un état inflammatoire cardiaque chez les adolescents et les jeunes adultes après qu’ils eurent reçu leur deuxième injection de vaccin Covid-19.

Selon les fabricants de médicaments, les vaccins contre le coronavirus pourraient être largement disponibles d’ici l’automne pour les enfants américains dès l’âge de six mois. Certaines écoles pourraient rendre ces vaccins obligatoires pour que les enfants puissent retourner en classe sans masque.

Selon les experts, les enfants ont deux fois moins de chances de contracter le COVID-19, et ceux qui le font présentent le plus souvent des symptômes légers, presque imperceptibles, voire aucun symptôme.

Moyenne du risque selon l’âge

 

Les dernières données montrent que les vaccins sont très peu efficaces contre le nouveau variant Delta du coronavirus et encore moins contre le variant Lambda.

Environ 90 % des personnes au Royaume-Uni et en Israël contractent le variant Delta du virus. Environ 50 % de ces personnes ont été entièrement vaccinées avec la nouvelle technologie ARNm.

Pfizer a annoncé jeudi qu’elle allait demander à la FDA l’autorisation de procéder à une injection de rappel de son vaccin COVID-19, car la société reconnaît que son vaccin à deux doses a montré une efficacité décroissante contre les variants.

Selon les médecins, les symptômes du variant Delta sont beaucoup plus légers. Le Dr David Priest, spécialiste des maladies infectieuses au sein de Novant Health, a déclaré que si la perte du goût et de l’odorat était le signe le plus révélateur du coronavirus tout au long de la pandémie, de nombreux malades atteints du variant Delta présentent des symptômes plus légers, comme un écoulement nasal ou un mal de gorge.

Ces symptômes ressemblent beaucoup à ceux du rhume ou du rhume des foins.

Selon les résultats du premier trimestre publiés par Pfizer cette semaine, son vaccin contre le coronavirus a rapporté 3,5 milliards de dollars au géant biopharmaceutique au cours des trois premiers mois de 2021.

Les résultats financiers ont également révélé que Pfizer a largement dépassé ses prévisions de ventes de 15 milliards de dollars pour le vaccin Covid-19, et s’attend désormais à ce que le vaccin génère 26 milliards de dollars de revenus en 2021, soit une augmentation de 73 % par rapport aux chiffres prévus précédemment.

Risques et chiffres, sur E&R :

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents