Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Donald Trump contre la Maison-Banche : "Nous ne masquerons pas nos enfants"

L’ancien président des États-Unis est monté au créneau pour dénoncer les nouvelles recommandations sanitaires émises par la Maison-Blanche, dont le port du masque à l’école. Donald Trump n’a jamais fait mystère de son hostilité à l’égard du masque.

 

Donald Trump vent debout contre les recommandations de la Maison-Blanche publiées le 27 juillet, à la suite de la reprise de l’épidémie de Covid-19 aux États-Unis. Parmi elles figure le port du masque à l’école, une mesure qui a suscité l’indignation de l’ancien président.

« Nous ne reviendrons pas en arrière. Nous ne masquerons pas nos enfants. Joe Biden et son administration n’ont rien appris de l’année dernière », a-t-il sermonné, mettant en opposition les annonces de la Maison-Blanche avec les « courageux Américains [qui] ont appris comment vivre de manière sûre, responsable, et à se battre ». Selon lui, l’extension du port du masque symboliserait la méfiance des démocrates envers la science. Donald Trump a donc invité à « ne pas céder face au covid ». Du côté de Joe Biden, ce sont justement les recommandations du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) qui sont reprises.

« Dans les zones à transmission importante et élevée, le CDC recommande aux personnes entièrement vaccinées de porter des masques dans les lieux publics intérieurs pour aider à prévenir la propagation des variants Delta et protéger les autres – cela inclut l’école », a par ailleurs déclaré la directrice du CDC, Rochelle Walensky, dans des propos rapportés par CNN. Le CDC précise par ailleurs que cela concernerait les enfants de moins de 12 ans non éligibles à la vaccination.

Le CDC préconise également le port du masque dans les régions les plus touchées mais aussi dans les lieux accueillant du public. Alors que le maire de New York a imposé la vaccination ou un dépistage hebdomadaire pour les agents de la ville, le président des États-Unis envisagerait la vaccination obligatoire dès le 29 juillet pour tous les agents fédéraux, contractuels inclus. La progression de la couverture vaccinale semble en effet ralentir aux États-Unis, avec seulement 60 % de la population adulte vaccinée, tandis que le gouvernement s’était fixé un objectif de 70 %.

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2776302

    "le président des États-Unis envisagerait la vaccination obligatoire dès le 29 juillet pour tous les agents fédéraux, contractuels inclus. La progression de la couverture vaccinale semble en effet ralentir aux États-Unis..."

    Donc, ça va chier comme en france pour les mêmes raisons... !!!

     

    Répondre à ce message

    • sauf qu’aux etats unis plus de masque nulle part...

       
    • Effectivement Biden est en train de passer des lois federales pour la vaccination obligatoire des fonctionnaires et personel soignants.ainsi que le le port du masque obligatoire a nouveau dans lesnlieux fermes ou a forte densite.

      Le dernier rampart sont les Etats qui sont independents du federal en theorie et qui sont donc libre de suivre le federal ou non.

      La Floride a deja pris les devant il y a quelques mois ou le gouverneur a signer une loi de non obligation de port de masque (a la dsicretion des commercants), et surtout une loi INTERDISANT L"OBLIGATION vaccinal et du pass sanitaire. Ca veut dire qu" aucun commerce, institution, patron ne peut obliger qui que se soit de se faire vacciner ou ne montrer une preuve de vaccination ou de negativite a leurs clients et employes.

      Je pense que d"autres etats republicains vont faire la meme chose. C"est l"espoir de beaucoup de republicains et gens conscients de se qui se passent.

       
    • @ Dav

      ca prend 2 minutes pour annoncer que le port du masque (re)devient obligatoire.

       
  • #2776322

    Où sont les é(s)c(r)olos, ces grands sauveurs de l’environnement ? L’ U E, planche sur des décrets visant à interdire les cure-dents et les coton-tiges notamment. Pour le plus grand bonheur de la planèèèèèèète évidemment ! Mais ces illuminés ont-ils déjà vu le nombre de masques qui gisent au sol, dans des milliers d’endroits ? Que vont devenir tous ces filtres à virus (en supposant qu’ils le filtrent, ce qui n’est pas l’avis unanime) ? Les écolos y ont-ils pensé ? Va-t-on organiser des ramassages pour assainir l’environnement ? Les benêts-voles qui vont s’y consacrer devront-ils impérativement être vaccinés. Seigneur toutes ces questions me bousillent le sommeil

     

    Répondre à ce message

    • Vous oubliez de demander aussi, où les femenes avec leur slogan « mon corps m’appartient » , pas de produit mystérieux dans mes veines … ??

      Elles auraient pourtant leurs places avec les seins à l’air dans les centres de vaccination ou dans les préfectures

       
  • #2776326

    Quelle est la différence entre l’obligation de porter un masque et l’obligation de fermer sa gueule ?

     

    Répondre à ce message

  • Vive Trump !!
    Que Dieu le soutienne dans sa résistance.

     

    Répondre à ce message

  • Il ne faut pas oublier que les Américains ont été vaccinés par Pfizer bien avant nous (avec un produit de merde). Ce qui fait que leur immunité est déjà chancelante.

    Les républicains jouent au con car l’américain de base a accepté le produit dans son corps en croyant comme les Français ou comme d’autres que c’est bien d’un vaccin dont il s’agissait.

    Fauci a déclaré récemment que les non vaccinés comme les vaccinés avaient avec le virus delta autant de virus dans la cavité nasale quand ils diffusent le virus autour d’eux. Il faudrait que Macron lui explique où il se trompe, puisque lui sait que les vaccinés sont 12 fois moins contagieux...

    Le but compliqué sera d’amener les américains à la 3ème injection, celle sur laquelle on ne sait rien et qui sera inoculée à peine produite, donc avec zèro recule et en flux tendu !

    Voilà d’ailleurs l’apogée de l’optimisation du processus industriel concernant le vivant.

    Jadis, on montait petit à petit en puissance ce qui permettait de corriger les erreurs avant qu’une masse considérable de gens ne soit concernée.

    Grâce au progrès entre les mains d’opportunistes sans scrupules, à peine conçu c’est produit en masse et dispatché mondialement comme une saloperie d’i-phone.

    À J + 5 max. des centaines de millions d’individus se retrouveront avec un produit inconnu aux effets génétiques potentiellement désastreux dans l’organisme.

    "Ayez confiance..." disait le serpent.

    Fatalitas.

     

    Répondre à ce message

    • #2776766

      Ils ont voulu tout plein d’études randomisées pour l’hydroxychloroquine utilisée pendant plus de 70 ans et devenue subitement dangereuse et malgré toutes les études faite, elle est toujours interdite après plus d’un an alors que les vaccins qui n’en sont pas mais une thérapie génique au stade expérimental sans avoir passé tous les essais cliniques est considéré comme un produit sûr...
      Etrangement beaucoup de gens croient que les vaccins sont plus sûr qu’un traitement avec médicament..