Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comment l’oligarchie a utilisé la dengue en Outre-mer et la grippe en métropole pour tromper les Français

« La situation sanitaire, je le dis et pèse mes mots, est sans commune mesure avec ce que j’ai pu voir jusqu’ici. La virulence des variants, la puissance de l’épidémie, les jeunes patients sont une réalité que chacun doit regarder en face. Avec courage, sang froid et détermination.
Je le dis, sans provocation, mais avec ma conviction de médecin, et de ministre. Le retard pris par la vaccination ne peut plus durer. C’est une affaire trop grave pour que nous ne réussissions pas à protéger au plus vite la population. » (Véran)

Apparemment, il se passe des choses étranges en Guadeloupe et en Martinique, et le voyage éclair du ministre du Big Pharma Olivier Véran dans l’un de nos territoires d’Outre-mer nous a mis la puce à l’oreille : il a parlé de terribles ravages de la pandémie de covid, qu’il n’avait jamais vu une telle pression sur les hôpitaux, que la situation était presque hors de contrôle, alors que des pompiers, des soignants soutiennent le contraire, en insistant sur l’état délabré du système de soins, un délabrement absolument politique puisque dû à la « gestion » de Martin Hirsch, le monsieur qui chapeaute l’hôpital français. Il est directeur de l’AP-HP depuis 2013...

De la même façon qu’en métropole l’épidémie habituelle de grippe saisonnière a été changée d’un coup de baguette oligarchique en pandémie de covid (ou de coronavirus, avant l’invention des très pratiques variants), dans les territoires d’Outre-mer, c’est l’épidémie saisonnière de dengue – une grippe tropicale – qui a été transformée en psychose covidienne. Il y a corrélation dans la méthode.

Écoutons à ce propos Francki Relou, relayé par qactus.fr :

« Depuis des décennies, l’épidémie de dengue a lieu dans ces régions à partir du mois de mai jusqu’au mois de novembre, c’est quelque chose de cyclique et j’imagine que les personnes qui vivent sur place pourront me le confirmer. Et là, comme par hasard, mais alors comme par hasard, vous savez, comme cette histoire de grippe qui depuis que le covid est arrivé a disparu, d’accord, comme par hasard, le 21 mai, sur le site officiel du gouvernement, était titré : fin de l’épidémie de dengue en Guadeloupe, deux petits points, restez vigilants, et protégez-vous des moustiques. C’est en effet la plus longue, notez, c’est trop important, c’est en effet la plus longue épidémie jamais enregistrée à ce jour sur le territoire de la Guadeloupe. Elle a débuté en octobre 2019 et s’est terminée officiellement le 21 mai 2021...

C’est-à-dire qu’une épidémie qui habituellement sévit de façon cyclique, de façon périodique, du mois de mai au mois de novembre, comme par hasard celle-là, qui a été déclarée officiellement terminée, ils sont forts les mecs, le 21 mai, elle s’est arrêtée le 21 mai, a duré 78 semaines, d’accord ? Et aujourd’hui, comme par hasard, cette épidémie n’existe plus, on a une flambée des cas de covid. Et comme par hasard aussi, comment on détecte la dengue ? Eh ben entre autres par un test PCR ! »

Nous avons vérifié, c’est authentique, le gouvernement note bien :

C’est en effet la plus longue épidémie jamais enregistrée à ce jour sur le territoire de la Guadeloupe. Elle a débuté en octobre 2019 (semaine 42), a traversé toute l’année 2020, pour marquer le pas en mars dernier (semaine 09), soit 78 semaines au total.

 

Les témoignages sur une embrouille gouvernementale remontent de partout :

« En Martinique en ce moment les morts ne jonchent pas les rues, les renforts qui ont été envoyés, ce sont des décisions politiques, car ici nous avons tout le personnel soignant qu’il faut, ils ont envoyé du personnel soignant vacciné de métropole sans aucun matériel, alors que soi-disant nous manquons d’oxygène et de médicaments.
Nous avons énormément de jeunes et de gens qui sont en métropole, d’Antillais, Martiniquais et Guadeloupéens qui ont posé leur candidature pour venir travailler au pays, pour aider, ils ont été tous sans exception refusés, ils n’ont embauché que du personnel métropolitain vacciné.
Le but c’est que, comme le personnel est récalcitrant à la vaccination ici, c’est de les remplacer. Et d’une. Témoignage du CHU à l’hôpital de gens qui y travaillent : tous les stocks d’ivermectine ont été réquisitionnés par l’État par le biais de la gendarmerie dans toutes les pharmacies, puisque les médecins ici commençaient à prescrire beaucoup d’ivermectine, d’azithromycine et tout le protocole qui empêche les gens d’aller à l’hôpital... »

 

Le même témoignage sur une vidéo :

 

 

On a bien compris que l’oligarchie politico-médicale essayait, depuis 19 mois maintenant, de saturer artificiellement les hôpitaux pour créer une psychose à partir de maladies saisonnières qui font, on le sait, toujours des morts sur les personnes dites à risques.
La psychose sert cette engeance politiquement, et permet d’affaiblir encore plus le service public de santé, au profit, bien sûr, du Big Pharma qui empoche des milliards en vaccination aussi inutile que dangereuse.
Et puis, derrière le Big Pharma, il y a BlackRock et Vanguard, soit la haute finance internationale. Sans oublier le Big Tech, qui ne paye pas d’impôts chez nous et qui se fait une ventrée sur la numérisation de l’économie, c’est-à-dire la destruction de l’économie productive au profit d’une économie de services. Et qui partage les données tirées de la surveillance du citoyen récalcitrant avec les gouvernements corrompus.
Elle est pas belle, la pandémie ?

 

Rappel, pour l’histoire, et la justice :
la déclaration de Véran en Martinique

Je viens en Martinique pour dire les choses. La vague de covid qui frappe les Antilles est la conséquence d’une vaccination trop faible. Elle fait des milliers de malades, des dizaines de morts par jour et met en tension le système sanitaire. Mes pensées vont vers les familles.

Pour faire face, des centaines de médecins et soignants ont pris un vol avant-hier depuis Paris pour sauver des vies après mon appel à la mobilisation. Je leur dis mon admiration et ma reconnaissance. Nous organisons déjà les prochains renforts depuis la métropole.

Pour faire face, nous renforçons les hôpitaux Antillais en oxygène, en traitements de pointe comme les anticorps monoclonaux, en matériels de protection, en lits d’hôpitaux. Nous organisons des évacuations sanitaires vers la métropole.

La situation sanitaire, je le dis et pèse mes mots, est sans commune mesure avec ce que j’ai pu voir jusqu’ici. La virulence des variants, la puissance de l’épidémie, les jeunes patients sont une réalité que chacun doit regarder en face. Avec courage, sang froid et détermination.

Je le dis, sans provocation, mais avec ma conviction de médecin, et de ministre. Le retard pris par la vaccination ne peut plus durer. C’est une affaire trop grave pour que nous ne réussissions pas à protéger au plus vite la population.

Il y a ici des vaccins pour tout le monde, les mêmes qu’en métropole et que dans la plupart des pays occidentaux. Efficaces, sûrs, ils sauvent des vies partout, en quantité.

85 % des médecins de l’hôpital de Fort-de-France sont vaccinés. Faites-leur confiance, plutôt qu’à ceux qui sèment la peur et la discorde en espérant y récolter un peu de célébrité ou de pouvoir. Le konseye pa le peye.

L’hôpital est rempli de malades qui avaient peur du vaccin au lieu d’avoir peur du virus. C’est insupportable, parce que c’est évitable. Nous ne baisserons jamais les bras, nous tiendrons, ensemble. Kimbé rèd !

Il est clair que ces propos lui seront reprochés un jour, celui de la libération.

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’arnaque continue...Çà va vraiment péter...Si les manifestations restent calmes, dans les esprits çà bouillonne à très, très gros bouillons...

     

    Répondre à ce message

  • Si ça ce n’est pas un acte de haute trahison et de guerre !

    Le conseil constitutionnel espagnol qui n’est pas dirigé par qui vous savez a mis un arrêt à l’ausweis.

    Ils virent Raoult et Fouché...

    Ils nous préparent un confinement en septembre sur la base de faux tests PCR et de lits pleins....

    Ils préparent la vaccination des gamins....

    Les Français sont-ils des prostitués toujours prompts à se faire sodomiser profondément ?
    Nous aurons très vite la réponse à cette question légitime.

     

    Répondre à ce message

  • #2791080

    Mon infirmière "témoin" bossant dans un hôpital parisien me disait l’hiver dernier que les chiffres du gouvernement étaient faux et le manque de moyens est le même tous les ans. Elle est actuellement en Guadeloupe, contactée hier, elle me disait encore la même chose : les chiffres sont faux !

    TOUS les antillais savent que l’état des hôpitaux là-bas est déplorable, les gens préfèrent se faire opérer en France.

    Dès son retour, je l’inviterai elle et d’autres infirmières, à raconter ce qui se passe vraiment au cours d’une réunion entre combattants pour la vérité.

    Je vous invite à faire pareil.

     

    Répondre à ce message

    • T’as de la chance parce que moi les 2-3 médecins que je connais sont complètement bfmisés du ciboulot.
      Je serais chirurgien, je leur prescrirai une opération du cerveau en urgence pour voir où que ça disjoncte. 10 ans d’études pour en arriver là, c’est grave docteur.

       
  • "Et qui partage les données tirées de la surveillance du citoyen récalcitrant avec les gouvernements corrompus."

    Vous ne croyez pas si bien dire. Un accord a été signé entre PayPal et l’ADL permettant à celui-ci de surveiller toutes les transactions.
    https://www.reuters.com/business/fi...

     

    Répondre à ce message

  • on utilise des pathologies endémiques, ici le chikungunya, dengue et zika , pour les rebadger " covid"
    ensuite on rend les soins précoces et efficients non disponibles
    le gendarmerie est complice de cela, confisquant les stocks d’ivermectine
    plus d’oxygène, le spectacle morbide des patients mal traités voir non traités recommence pour étayer le mensonge

     

    Répondre à ce message

  • On survit dans 99,98 % des cas au fléau contre lequel le gouvernement prétend lutter, toutes classes d’âges confondues. 99,98 % sur l’ensemble de la planète.

    En France, l’examen de la distribution montre que la moyenne et la médiane se situent à plus de 80 ans, la moyenne est à 81 ans, la médiane à 84 ans. Autrement dit la moyenne reflète assez bien la réalité car les deux valeurs sont proches. Pour mieux cerner les choses, si vous étiez un homme vous pouviez espérer vivre jusque 79 ans en 2015, et si vous étiez une femme jusque 85 ans à la même date. Et malgré l’apocalypse dont les médias nous rebattent les oreilles, en 2020 nous avons en moyenne vécu plus longtemps qu’en 2015... et même 2 ans de plus qu’en 2005 qui n’était pas l’époque des cavernes autant que l’on s’en souvienne.

    3 morts sur 4 à cause de la covédie ont plus de 75 ans, plus de 9 morts sur 10 ont plus de 64 ans. Statistiquement l’unique mort sur les 10 qui reste a plus de 45 ans. Ceci sans tenir compte du qualitatif. Combien d’obèses parmi les morts parce qu’il ne faut pas « stigmatiser par grossophobie » ? De patates de canapés occupées à manger du gras, du sel et du sucre en s’assommant devant un téléviseur après avoir surconsommé des médicaments une vie durant ?

    Il n’y a pas de raison logique de traiter toute une population avec un produit en phase d’expérimentation dont le fabricant refuse d’affirmer l’innocuité, puisqu’il n’endosse aucune responsabilité en cas de conséquences graves. Car il n’y a pas que de simples « effets indésirables » selon l’euphémisme propagandiste lorsque l’on injecte la substance dite « vaccinale » qui semble bien moins efficace qu’un vaccin DTP. Les seules justifications sont politiques, c’est-à-dire qu’elles concernent la conservation et l’exercice du pouvoir sur le corps social. Et peut-être financières, d’aucuns ont des intérêts communs avec l’industrie pharmaceutique.

    La camarilla de voyous, de rapineurs et de foutriquets qui gouverne — si l’on ose dire — nous joue le grand numéro de l’union sacrée avec, dans le premier rôle, le Giflé, youtubeur à ses heures, grand bradeur du patrimoine commun des Français, perdu dans un costume de maréchal d’opérette occupé à lutiner sa maman. Les sous-fifres, associés des malfaiteurs précédemment cités, qui œuvrent pour la désinformation sous le contrôle des oligarques ne valent pas mieux.

    Toute cette farce, c’est la grippe H1N1, mieux racontée et mieux utilisée par des détritus qui se croient « élite ».

     

    Répondre à ce message

  • Petit témoignage de Polynésie 40% de la population serait vaccinée. Il semblerait qu’on a du mal a aller au delà . L’assemblée de la PF est en train de faire passer une loi qui autorise les jeunes a partir de 16 ans a se faire vacciner sans l’accord des parents. Puis ils commencent a ouvrir des vaccinodromes dans les lycées.
    Le taux de contamination est très important. 45% de la population est en sur poids et/ou diabétiques. Le message martelé sur toutes les chaines c’est : "si tu te fait pas vacciner tu est un salaud.". Les medecins n’osent rien prescrire d’autre que du doliprane, et des arrêts de travail par peur du conseil de l’ordre. Ils renvoient les gens "mourir" chez eux. Par contre, ils n’oublient pas de faire tourner la caisse enregistreuse. On nous répète a l’envie qu’il n’ existe aucun traitement....
    Pourtant une dissidence est en train d’apparaître. , et elle commence a s’organiser.

     

    Répondre à ce message

  • Cette propension a hurler qu’ils veulent sauver la polulation alors qu’ils font tout depuis toujours pour la faire crever !

    Ce cynisme affiché devra etre une circonstance aggravante..

    Les travaux forcé pour tous a vie... Ça va les calmer

     

    Répondre à ce message

  • En fait, c’est la dingue écrit tel quel qui frappe nos gouvernants qui le deviennent complétement !

     

    Répondre à ce message

  • la tv japonaise à annoncé le décès d’un vieil homme de +80années par le covid, l’homme finalement est un ancien acteur (influence) et il n’y a eu aucune autopsie... Cette personne n’était pas vaccinée.
    Je demande à ma femme s’il y eu autopsie pour le prouver.. Ca l’énerve quand je pose ce genre de question.
    Le covid à démarré durant la période de vaccination en chine en 2019 (automne-hiver). Le covid c’est une variante de vaccination qui cause de sacrés dommages, mais faut le prendre. Le problème c’est que ces chinois ont voyagé durant une période partout dans le monde lorsqu’ils étaient malade de leur nouveau vaccin.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents