Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Affaire Jean-Michel Trogneux : réponse aux fake news de Closer

 

 

 

Plus personne n’ignore le hashtag du moment, qui reprend une information d’une enquête poussée de Faits & Documents, à savoir le très flou passé de Brigitte Macron, un passé tellement plein de trous qu’on ne sait plus qui est qui.

 

 

Au 14 décembre 2021, cela fait maintenant trois jours que ce hashtag caracole en tête des tendances. La faute à la vidéo d’une voyante qui interroge la lanceuse d’alerte Natacha Rey, correspondante de Faits & Documents dans le cadre d’un dossier de 5 numéros consacré au « mystère Brigitte Macron ».

Pour l’heure, seul le magazine Closer a tenté un démenti.

 

Elle ne s’y attendait pas. Lorsque Emmanuel Macron a été élu Président de la République en 2017, Brigitte Macron faisait l’unanimité auprès des français. Toutefois, la première Dame fait souvent l’objet de rumeurs et fake news infondées, qui ne sont pas toujours très agréables. Selon les informations du Tribunal du Net ce lundi 13 décembre, Brigitte Macron est de nouveau au centre de l’attention puisque de nombreux internautes ont affirmé qu’elle serait une personne transgenre. Concernant sa véritable identité, il s’agirait d’un certain Jean-Michel Trogneux. Pour rappel, Trogneux est le nom de jeune fille de l’épouse du président, ce qui a réussi à rapidement alimenter la rumeur. Une histoire prise très au sérieux par les internautes sur Twitter et ils n’ont pas hésité à se moquer très ouvertement de Brigitte Macron. D’après le média, il semblerait que cette fake news ait vu le jour suite à la médiatisation d’une lettre confidentielle mensuelle se prénommant « Faits & Documents ». Si le magazine traite d’actualités politiques française, il est toutefois accusé de « régulièrement relayer des théories du complot », peut-on lire. Cette fois-ci, c’est l’épouse d’Emmanuel Macron qui est touchée. Le sujet a fait le tour et le hashtag #JeanMichelTrogneux a fait partie des tops tendances du réseau social très rapidement.

D’abord, Faits & Documents n’est pas un « prénom », mais le nom d’un titre de presse. Quant au « peut-on lire », il s’agit de la fiche Wikipédia de F&D, un journal qui intéresse pourtant beaucoup de titres dits sérieux, qui y puisent bien des informations sans jamais le citer...

On ne sait pas qui le groupe Reworld Media embauche à la place des journalistes qui sont partis, ou qui ont été virés, mais le niveau baisse encore. On n’a pas non plus corrigé les fautes d’orthographe à « française » (le s) ou à « français » et président (la majuscule), sans oublier les « fake news infondées » (ce qui signifie qu’il y a des fake news fondées ?), mais ce n’est pas le débat. Le débat, ce sont les informations de la lettre plus tellement confidentielle de Xavier Poussard et son équipe.
Pour répondre à l’accusation de « fake news » de Closer, voici la partie qui nous intéresse et qui va intéresser du monde dans le numéro 497 de F&D :

 

Et maintenant au tour de Closer :

 

 

On va résumer, pour ceux qui ne sont pas encore experts en brigittologie : encore aujourd’hui, la presse (en l’occurrence Closer) ment en racontant qu’Emmanuel Macron avait 17 ans lors de sa rencontre avec Brigitte alors que l’actuel président avait 14 ans, ce qui pourrait constituer un détournement de mineur caractérisé avec au moins deux circonstances aggravantes.

De gros mensonges qui n’empêchent pas Closer de venir délivrer des brevets de fact-checking...

 

Quand la question du genre devient une question politique

Certains comptes Twitter de la zemmourosphère ont repris et relayé les tweets relatifs à l’affaire, donnant un écho politique à ce qui n’était qu’un questionnement de genre, qui n’appartient qu’à l’intéressé(e). Doit-on comprendre que c’est le Président qui est visé en sous-main ? Et si Zemmour, qui n’a rien à voir avec le buzz, ne fait rien sans l’aval du puissant Bolloré, qui a été humilié par l’Élysée, par Brigitte sur un plan personnel et Emmanuel sur un plan économique, peut-on imaginer que l’affaire Trogneux devienne une affaire d’État, avec un impact incalculable sur la course à l’Élysée ?

On est bien à un tournant de la Ve République avec une crise inédite qui se profile. C’est pourquoi on espère que tout rentrera dans l’ordre et que, comme l’écrit Campagnol, on arrivera à « faire taire les rumeurs », et que l’amour triomphera.

 

 

En attendant, prenons les choses avec humour

 

 

 

Sur le « mystère Brigitte Macron »,
ne manquez pas l’enquête en cinq numéros de Faits & Documents !

 

Pour vous abonner à l’indispensable revue fondée par Emmanuel Ratier,
cliquez ici :

 


Le dessous des cartes, les secrets des lobbies, ce que nos « maîtres » vous cachent et ce qu’ils préparent, c’est en exclusivité dans Faits & Documents, seule vraie lettre confidentielle accessible à tous.

Avec 18 numéros pour 80 euros – soit 4,50 euros le numéro contre 8 euros le numéro acheté à l’unité –, s’abonner à F&D, c’est soutenir l’information indépendante de pointe et se tenir informé des véritables enjeux présentés sous l’angle des réseaux de pouvoir.

 

En lien :

 






Alerter

320 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents