Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pédocriminalité : l’inquiétant essor des commandes de viols d’enfants en direct sur Internet

Les enquêteurs français s’intéressent de plus en plus aux commandes de viols en live-streaming passées par des pédocriminels français, dont le nombre de cas a augmenté ces trois dernières années.

 

En trois ans, le nombre de dossiers traités par la police concernant des commandes de vidéos pédocriminelles est passé de 6 à 27, et les autorités craignent que la hausse continue. Le concept est sordide : il s’agit de commander en ligne depuis la France une vidéo d’un viol en direct (live-streaming) réalisé sur un enfant à l’étranger. Le phénomène est connu depuis plusieurs années, mais les mois de Covid et de confinement semblent avoir accéléré cette pratique criminelle.

 

Des vidéos de viol sur demande

Il s’agit de la production, à la demande de pédophiles, de vidéos qui sont réalisées en différé ou en direct. Le pédocriminel français peut lui-même donner des indications des pratiques sexuelles qu’il souhaite regarder, voire des violences auxquelles il souhaite que l’enfant soit soumis. « Il devient donc réalisateur d’une vidéo de viol », décrit un enquêteur à BFMTV.

« Le délinquant passe commande du type de mineurs et d’actes qu’il souhaite et reçoit, à date, soit un contenu filmé soit un lien de connexion qui lui permet de suivre les sévices en direct et même de pouvoir commander le type d’actes commis », expliquait fin février au Figaro Laure Beccuau, procureure de Paris.

Les pédocriminels font ces commandes sordides sur le darkweb mais aussi sur des sites légaux. Les victimes vivent principalement dans des pays pauvres : on en retrouve surtout aux Philippines, mais aussi dans les pays d’Europe de l’Est comme en Roumanie, ou encore en Amérique du Sud.

À noter que le prix d’une vidéo de viol est estimé entre 30 et 70 euros. Il s’agit d’une somme assez importante dans les pays des victimes, mais dérisoire pour les pédocriminels français qui la déboursent.

[...]

« C’est un phénomène effectivement qui à nos yeux est en hausse, notamment lié à la crise Covid qui a obligé les consommateurs et les pédocriminels à changer leurs habitudes », explique sur BFMTV Frédéric Courtot, chef adjoint de l’OCRVP. Le tourisme sexuel était impossible pendant cette période et « effectivement, ils ont dû se tourner vers la technologie ».

Entre 250 à 300 pédocriminels français se livrent à cette pratique selon nos informations. « Nous évaluons que, à la fin de cette année, nous aurons ouvert une centaine d’enquêtes », déclare Laure Beccuau.

[...]

Toutefois, « on n’arrive pas à identifier ces victimes-là », déplore sur notre antenne Nathalie Bucquet, avocate d’Innocence en Danger, association qui défend les enfants victimes de violences.

[...]

La jurisprudence a récemment évolué sur le sujet. Désormais, les personnes arrêtées pour avoir visionné ces vidéos pornographiques en direct peuvent être poursuivies pour « complicité de viols ». C’est à dire qu’elles risquent autant que l’auteur d’un fait de viol : 20 ans de réclusion.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Le déni médiatique sur la pédocriminalité

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Bientôt ce sera un droit, ils n’auront plus à être inquiétés.
    Il y aura même des associations de lutte contre de la "pédophobie"
    Comme toujours cela se fera au nom du bien des enfants et de la liberté .

    Les antifas viendront ratonner dans les manifs pour la protection des enfants ... et eux aussi feront ça pour le progrès et l’égalité et bien sûr contre le fascisme.

    Le Français qui a peur d’exprimer ce qu’il pense quand c’est contraire a ce que la propagande lui impose, ne dira rien dans un premier temps.
    Ensuite ils s’habituera et finira par trouver cela tout a fait normal.
    Enfin il le considèrera lui même comme une avancée sociale majeur qu’il est important de défendre au nom de nos valeurs et de notre démocratie..

    Un peuple livré a ses plus bas instincts après avoir été coupé volontairement de la religion qui a servi de base a sa morale et a son éthique tout au long de son évolution n’a plus aucun probleme d’acceptation du pire.

     

    Répondre à ce message

  • "Les pédocriminels font ces commandes sordides sur le darkweb mais aussi sur des sites légaux."

    Des sites légaux ? Pour commander des viols ?

    P’tin, de quelle école sortent les journaleux de BFMWC ?

     

    Répondre à ce message

  • Moi ce que je trouve étrange, c’est que l’on arrive à identifier des propos racistes, antisémites, a arrêter des guignols d’extrême droite, mais que les vidéos de décapitation,de wesh wesh resalafisé en Syrie restent sur le net, que la LDJ est des comptes Facebook et autres réseaux sociaux, et là, comme par hasard, on arrive pas à remonter jusqu’aux violeurs, on envoie des spécialistes foutre le bordel en Ukraine, tuer aux Liban, mais pas ces pédophiles ??
    Je trouve ça très bizarre

     

    Répondre à ce message

  • Vous n’avez encore rien vu. Torture et cannibalisme en ligne sont dans les cartons du grand reset.

     

    Répondre à ce message

  • La question n’est pas de savoir si cela existe ou non. Il faut se poser la question de savoir pourquoi cela est choisi par MerdeFM comme sujet et dans quelle mesure il s’agirait pas, une fois de plus, d’une stratégie d’ingénierie sociale.

    X.B.

     

    Répondre à ce message

  • C’est peut-être une pure coïncidence, mais à chaque nouveau remous de l’affaire e-pstein, ils nous sortent un truc sur la pédocriminalité en ligne, histoire de dire "voyez les gueux, des détraqués vous en avez autant que vos dirigeants, ne jouez pas à la sainte nitouche", avec le petit bonus de faire croire, par extrapolation, que puisque c’est un phénomène marginal chez la populace, tout laisserait à croire qu’il l’est tout aussi chez l’élite.

    Ce genre d’articles n’est rien d’autre que du vent et une manière de noyer le poisson. Pas un mot sur ce qui se passe ou s’est passé dans l’affaire de l’ex agent du « maussade » alors qu’il y a à boire et à manger.
    Je ne dis pas qu’il n’y a pas de crevures qui se touchent sur la torture de jeunes enfants, mais de là à en faire un phénomène de société avec un titre aussi putassier (au demeurant, digne de BFMWC), c’est fort de café.

    Tout est biaisé et sent la mauvaise foi dans cet article, à commencer par la hausse de 6 à 27 commandes, ce qui en pourcentage donne quand même une hausse considérable, mais sur les faits 27 pauvre types sur une population de plus de 60 millions, bien sûr, en évitant soigneusement de compter ceux qui se servent sur place et qui font partie de la haute (coucou Hunter, si tu nous lis).

    Ensuite, ils refont le coup du "dark web" qui, par miracle, assure l’anonymat à toutes sortes de sociopathes et qu’il y est impossible d’identifier les criminels, alors que dans le fait, pratiquement un type sur deux qui y trainent fait partie du renseignement, d’autant plus qu’il s’agit de commandes facturées, donc qui passent par des banques avec toute la traçabilité nécessaire (à moins qu’ils envoient leurs shekels par lettre recommandée). Le fait de citer le dark web permet aussi d’éviter soigneusement d’être factuel et de citer des sources, ce qui, pour un menteur professionnel, est du pain béni. C’est du niveau du ouï-dire.

    Enfin, et la question à un million de shekels, c’est pourquoi en parler maintenant alors que l’actualité foisonne de faits divers tous liés à la quéquette ?

    Quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde la lune, le sage lui, regarde qui pointe le doigt.

     

    Répondre à ce message

  • Si nos renseignements n’arrive pas à débusquer 300 crapules, c est de l incompétence ou alors les consommateurs sont des intouchables de la république.

     

    Répondre à ce message

  • La suite logique des travaux de Kinsey.

     

    Répondre à ce message

  • Comme toujours la presse putassière se sers de ce type de scoop pour occulter l’arrière coure. Macron et ses putes pourront donc dire qu’ils luttent contre l’infamie et continuer a protéger ceux qui promeuvent ce type d’idéologie dans les hautes sphères... Classique...

     

    Répondre à ce message

  • C’est une des raisons pour lesquelles l’abolition de la peine de mort par Narcisse Badinter "au nom des droits de l’homme" fut, en fait et rétrospectivement, une authentique forfaiture. Ces connards de "représentants du Bien sur terre" ne le reconnaîtront jamais, car si Dieu est mort, pas leur religion : le "progrès"...

    L’humanité, en particulier depuis "la mort de Dieu", a besoin, pour rester saine d’esprit à la fois collectivement et individuellement, que cette possibilité soit toujours disponible, comme un surmoi collectif qui nous regarde et nous juge en permanence. Comme Dieu.

    "Désolé mon gars, mais ce que tu as fait là est absolument et totalement inexcusable. Limites du supportable dépassées. L’univers et la société ont tous deux besoin que tu disparaisses corps et biens pour rétablir leur équilibre. Nous sommes désolés, crois-le bien, mais tu vas donc payer de ta vie ce que tu as fait."

    Voilà une des choses dont l’occident a besoin pour redevenir à peu près ( et à peu près seulement ) sain d’esprit. Evidemment, ce serait relativement rare, comme avant l’abolition. Mais surtout pas impossible comme maintenant. La catastrophe actuelle, la destruction et l’inversion des valeurs, est en grande partie venue de là.

    Ces connards d’idéalistes et de "progressistes" ( les loges, pour faire vite ) ne connaissent pas l’âme humaine. Ils le croient, ça oui... Mais ils ont en fait et avant tout une très haute idée d’eux-mêmes. Comme Narcisse Badinter... Il est temps de rétablir un certain équilibre dans le sens du conservatisme avant qu’il ne soit trop tard.

    Qui cela choquerait-il qu’un type qui "gagne sa vie" par le viol commandé d’enfants à la chaîne soit condamné à mort et éliminé ( le mot ne me choque pas ) aussi sec à la fin de son procès si il est reconnu coupable ? Personne parmi les gens sains d’esprit. Le progressisme et l’idéalisme, quand ils estiment que certains principes ne peuvent accepter aucune limite d’aucune sorte, sont une forme de folie qui repose en grande partie sur l’ignorance et l’immaturité psychique, cette dernière étant plus ou moins structurellement liée au narcissisme. La religion de la FM consiste, au dernier degré, à "devenir son propre dieu"... Putain de tarés...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents