Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

Il y a 79 ans disparaissait Simone Weil. Née en 1909 dans une famille d’origine juive, elle deviendra une mystique chrétienne (bien que non baptisée). Agrégée de philosophie et marxiste, elle ira au plus près des travailleurs, partageant leur labeur ; de la même manière, elle participera à la guerre d’Espagne, puis travaillera dans les services de la France libre en Angleterre, où elle décédera à seulement 34 ans.

 

 

Simone Veil, sur E&R :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3016718
    Le 24 août à 20:39 par lameute
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    Cette femme est un modèle pour moi parmi d’autres hommes et d’autres femmes.
    "Simone Weil eut une vie courte et dévorée de passion...Elle était tendue de toute son âme vers un Bien pur et impossible..."
    "EFFACEMENT : Dieu m’a donné l’être pour que je lui rende. C’est comme une de ces épreuves qui ressemblent à des pièges et qu’on voit dans les contes et les histoires d’initiation. Si j’accepte ce don,il est mauvais et fatal ; sa vertu apparaît par le refus. Dieu me permet d’exister en dehors de lui. A moi de refuser cette autorisation. L’humilité, c’est le refus d’exister en dehors de Dieu. Reine des vertus."
    "LE MAL : La pureté est absolument invulnérable en tant que pureté, en ce sens que nulle violence ne la rend moins pure. Mais elle est éminemment vulnérable en ce sens que toute atteinte du mal la fait souffrir, que tout péché qui la touche devient en elle souffrance."... ...

     

    Répondre à ce message

  • #3016739
    Le 24 août à 21:00 par Paul82
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    un grande dame, assurément.

     

    Répondre à ce message

  • #3016747
    Le 24 août à 21:06 par Max
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    C’est pas la bonne qu’ils ont mis au panthéon !!
    Mais il vrai que cette Simone là , c’était ..horreur , convertie au christianisme !!
    Ce n’est pas l’ange qui est au panthéon , mais la " faiseuse d’anges " !!

     

    Répondre à ce message

    • #3017858
      Le 26 août à 16:38 par anonyme
      Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

      Pour L’ Avorteuse : un V comme aVortement, facile pour ne pas confondre les linges d’autel et les serpillières !

       
  • #3016794
    Le 24 août à 22:09 par Déclassé social
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    Simone Weil, PRESENT !

     

    Répondre à ce message

  • #3016873
    Le 25 août à 03:55 par Eric
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    La lecture de L’Enracinement fut pour moi une révélation. Il y a 25 ans certains livres de qualité était encore bien vu. J’imagine que son statut de femme y était pour pas mal, mais dans un océan de cretineries, un livre que l’on peut qualifier de fasciste fut une illumination.
    Depuis l’autre Simone est au Panthéon.

     

    Répondre à ce message

  • #3017059
    Le 25 août à 10:29 par VaeVictis80
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    Son manifeste sur l’interdiction des partis politiques est excellent.

     

    Répondre à ce message

  • #3017092
    Le 25 août à 11:24 par X
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    Je vous ai confondu avec la tueuse en série d’enfants à naître, toute mes excuses Madame Weil. Paix à votre âme.

     

    Répondre à ce message

  • #3017128
    Le 25 août à 12:14 par Vanda
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    Elle aurait pu personnifier la synthèse entre Marx et le Christ qui me semble la seule perspective d’avenir pour l’humanité .

     

    Répondre à ce message

    • #3017212
      Le 25 août à 14:21 par X
      Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

      La seule perspective à mon humble avis c’est la prière.

       
    • #3017236
      Le 25 août à 15:00 par anonyme
      Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

      @X. T’as raison c’est pratique la prière. Et puis ça évite de prendre des risques ! Si ça marche, c’est grâce à la prière, si ça marche pas c’est qu’on a pas assez prié !

       
    • #3017547
      Le 26 août à 01:20 par fajs
      Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

      Finalement, c’est comme des baffes dans la gueule !
      Si ça marche, c’est grâce à la baffe, si ça marche pas c’est qu’on a pas assez baffé !

       
    • #3017635
      Le 26 août à 08:23 par Kassayé
      Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

      Réponse à Anonyme : trop simpliste et banale votre réflexion. Prier n’est pas une affaire de quantité mais de méditation avec des textes comme les sermons de Bossuet, mais pas spécialement ce grand homme car on a l’embarras du choix ; il suffit aussi de considérer pendant dix minutes quelques unes des grâces reçues pour en bénir Dieu ; aussi élever vers le ciel (rien à voir avec un beau ciel bleu) quelque oraison jaculatoire. Nous savons parfaitement et sans ambiguïté que NOUS NE SOMMES RIEN PAR NOUS-MÊMES.

       
  • #3018063
    Le 26 août à 22:03 par ProtégeonslaPalestine
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    Ces temps entropiques de déliquescence morale et de violence contre la conscience expliquent le besoin impérieux de se cramponner à un halo de pureté. Beaucoup ici voient en Simone Weil la candidate immaculée au registre des perfections. Je regrette de ne pas partager cet enthousiasme :

    1- Comparée à une Hannah Arendt, que l’acuité du style, la sagacité des analyses, et la production d’une pensée systémique permettent de qualifier de philosophe, Simone Weil était une enseignante de philosophie, dont l’intellect n’a généré aucun système d’analyse reconductible. Qu’est-ce que le soralisme ? Donnez-moi 3 heures, et je peux le raconter en 20 pages. Sans vouloir blesser quiconque : qu’est-ce que le weilisme ? Si vous ne parvenez pas à dégager des articulations répétées, transposables et universellement applicables, c’est qu’il n’y a pas de pensée systémique, donc pas de philosophie, et que l’auteur n’est PAS un philosophe mais un exégète. Apprenons à distinguer les glossateurs de talent (Onfray, Enthoven, Simone Weil), des philosophes de génie (Arendt, Pasolini, Foucault, Clouscard, Denis de Rougemont, Soral).

    2- La fièvre mystique présente dans certains écrits de Simone Weil révèle la profondeur de sa nature contemplative, mais n’apporte rien de nouveau que n’ait déjà écrit Sainte Thérèse d’Avila, dans un style où la foi prend les accents de l’exaltation flamboyante du baroque, inaccessible pour un cœur simple comme Simone.

    3- Véronique Lévi n’a pas fait d’études, n’est ni normalienne ni agrégée de rien et pourtant, la sincérité du bon sens lui a intimé de quitter le judaïsme pour se convertir au catholicisme. C’est dans le passage à l’acte, et non dans les échappées lyriques de l’écriture, que l’on reconnaît la force d’un engagement. Du point de vue de la balance des actes, une Véronique Lévi sera donc toujours plus valeureuse, à mes yeux, que la météorite dans le ciel de la velléité.

    Simone Weil fut une conscience éclairée, précoce, introspective, et douée pour l’abstraction, mais nullement l’être d’exception qu’une hagiographie posthume projette sur elle, par nécessité psychologique personnelle. Alors, trève d’hyperboles : la grande simplicité de cette femme aurait détesté cette surenchère épidictique.

     

    Répondre à ce message

  • #3019840
    Le 29 août à 21:17 par Tardigrade
    Le 24 août 1943 disparaissait Simone Weil

    Eviter l’idôlatrie : Simone Weil a certes partagé le dur labeur des employés d’usine, mais elle savait que ces expériences seraient limitées dans le temps, et entrecoupées de vacances de luxe en Suisse ou en Italie avec ses parents.

    Mais bon, c’est sûr que c’est toujours mieux qu’un J-P Sartre...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents