Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La stratégie occidentale pour démanteler la fédération de Russie

Renouant avec les stratégie de l’Allemagne durant la Première Guerre mondiale, des États-Unis et des nationalistes intégraux ukrainiens durant la guerre froide, les Occidentaux viennent de créer un Forum des peuples libres de Russie. Il s’agit de prolonger l’éclatement de l’URSS, de créer des mouvements séparatistes pour, en définitive, proclamer l’indépendance de vingt régions du pays.

 

 

L’empire allemand de Guillaume II contre l’empire russe de Nicolas II

Au début du XXe siècle, avant les guerres mondiales, l’Europe centrale était profondément instable. Deux pouvoirs s’affrontaient dans cette grande plaine : à l’ouest, les Empires allemand et austro-hongrois, à l’est, l’Empire russe. Les populations étaient invitées à choisir leur protecteur, sachant que les frontières avaient été maintes fois modifiées et qu’aucune ne paraissait définitive.

Or, l’Empire russe était resté bloqué pendant plusieurs siècles, laissant ses sujets dans une situation d’ignorance et de misère complète, tandis que l’Empire allemand était devenu le principal centre scientifique du monde et se développait à grande vitesse. Aussi, la plupart des intellectuels d’Europe centrale choisirent-ils de soutenir l’Allemagne plutôt que la Russie.

Durant la Première Guerre mondiale, les ministères des Affaires étrangères allemand et austro-hongrois lancèrent une opération secrète commune : la création de la Ligue des peuples allogènes de Russie (Liga der Fremdvölker Rußlands - LFR) [1]. Ils recrutèrent de nombreux intellectuels de haut niveau pour l’animer. Il s’agissait de faire imploser l’Empire russe en faisant surgir des mouvements séparatistes. Cette ligue appela les États-Unis (qui n’entrèrent en guerre qu’en 1917) à libérer les peuples asservis de Russie.

Dmytro Dontsov, le futur fondateur du « nationalisme intégral ukrainien » [2], soutint ce mouvement et en devint même salarié. Sans honte, il dirigea l’antenne de Berne et édita le mensuel en français Bulletin des nationalités de Russie.

 

 

Les États-Unis contre l’Union soviétique

Par ailleurs, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’OSS, puis la CIA, organisèrent le transfert de dirigeants anti-communistes de l’Axe vers le tiers-monde et les recyclèrent dans différents gouvernements. Ils créèrent une Ligue anti-communiste des peuples d’Asie (Asian People’s Anti-Communist League) autour du Chinois Chiang Kai-shek, puis une Ligue anti-communiste mondiale (World Anti-Communist League - WACL), avec le ralliement de l’ancien Premier ministre nationaliste intégral ukrainien, le nazi Yaroslav Stetsko [3]. Cette organisation secrète, dont le siège est toujours à Taïwan, a pris en 1990 le nom de Ligue mondiale pour la liberté et la démocratie.

Ce n’est pas un hasard, si la guerre en Ukraine est suivie de provocations à Taïwan, mais le prolongement logique de cette stratégie. La Ligue est toujours financée par les services secrets taïwanais et ses actions sont couvertes par le secret défense.

 

 

Les nationalistes intégraux ukrainiens contre la fédération de Russie

Le nationaliste intégral ukrainien Dmytro Yarosh créa à Ternopol (ouest de l’Ukraine), en 2007 – c’est-à-dire sous la présidence de Viktor Iouchtchenko – un « Front anti-impérialiste », une organisation visant à faire exploser la fédération de Russie. Mais alors que les tentatives des années 1910 étaient fondées sur l’attrait de l’Empire allemand et celles de la guerre froide sur l’anti-communisme, cette troisième opération misait sur les djihadistes. [4]

Le premier émir islamique d’Itchkérie (Tchétchénie), Dokou Oumarov, aurait dû y participer, mais, recherché mondialement, il ne parvint pas à sortir de Russie. Il envoya donc un message de soutien et fut élu coprésident de l’organisation. Des djihadistes de Crimée, d’Adyguée, du Dagestan, d’Ingouchie, du Kabardino-Balkarie, du Karatchaïévo-Tcherkessie et d’Ossétie se déplacèrent.

Dmytro Yarosh et de nombreux nationalistes intégraux ukrainiens se sont battus en Tchétchénie aux côtés de l’Émirat islamique d’Itchkérie. À l’époque, la presse occidentale parlait d’un mouvement de libération nationale et ignorait l’imposition de la charia par Dokou Oumarov.

 

 

Le Forum des peuples libres de Russie

Aujourd’hui où les œuvres de Dontsov forment une lecture obligatoire pour les 120 000 soldats des milices nationalistes intégrales ukrainiennes et où Dmytro Yarosh est devenu conseiller du commandant en chef des armées ukrainiennes, un sponsor non identifié – probablement le BND allemand, la CIA états-unienne, le MI6 britannique, l’AW polonais, le VSB lituanien et le SBU ukrainien – a organisé à Prague, les 23 et 24 juillet 2022, un Forum des peuples libres de Russie (Free Nations of Russia). [5]

Il semble que le SBU ait hésité à participer et que ce soit une des raisons ayant conduit les États-Unis à recommander au président Volodymyr Zelensky de révoquer son directeur.

L’expression « peuples libres » reprend celle utilisée par les nationalistes intégraux ukrainiens, dont l’économiste ukrainien Lev Dobriansky. Cet homme fonda le Comité national des nations captives (National Captive Nations Committee) avec le président Dwight Eisenhower et Yaroslav Stetsko, puis participa à la création de la Ligue anti-communiste mondiale. Sa fille, Paula Dobriansky, a joué un rôle central dans le dispositif de propagande du secrétariat d’État et de l’agence de presse Thomson Reuters. Elle a notamment été sous-secrétaire d’État pour les Affaires globales durant la présidence de George W. Bush. Le président Donald Trump s’est opposé à sa nomination au poste de sous-secrétaire d’État pour les Affaires politiques.

Le Forum des peuples libres de Russie utilise l’argument de l’autodétermination des peuples pour justifier une partition de la Russie. Lors de sa dissolution, l’URSS a libéré quinze États distincts, dont la fédération de Russie. L’idée est de prolonger cette partition, en créant cette fois une vingtaine d’États supplémentaires. Il ne s’agirait pas uniquement de créer de nouveaux États dans le Caucase, mais aussi de modifier complètement la carte de Sibérie, c’est-à-dire des marches de la Chine.

Or, s’il existe un vrai problème de développement dans certains régions de Russie, il est en cours de solution avec la création de nouvelles voies de communication, d’abord est-ouest, puis, depuis une dizaine d’années, nord-sud. Les peuples que les services secrets occidentaux souhaitent « libérer » n’ont jamais manifesté leur volonté de quitter la fédération de Russie, à l’exception de la Tchétchénie, aujourd’hui en paix.

Là encore, ce n’est pas un hasard si l’armée russe met en avant, dans son opération militaire spéciale contre les « nazis » ukrainiens au Donbass [je préfère l’expression « nationalistes intégraux ukrainiens »], la place de ses unités tchétchènes. C’est un moyen pour elle de rappeler qu’elle a satisfait les revendications tchétchènes après deux terribles guerres. De même, le président de la République de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, appelle son peuple à se venger des exactions commises chez lui par les nationalistes intégraux ukrainiens.

Le 15 août 2022, le président Vladimir Poutine, qui a une conscience aiguë de cette stratégie occidentale, a annoncé la convocation d’une conférence mondiale anti-nazie à Moscou.

Thierry Meyssan

Notes

[1] Liga der Fremdvölker Russlands 1916–1918. Ein Beitrag zu Deutschlands antirussischem Propagandakrieg unter den Fremdvölkern Russlands im Ersten Weltkrieg, Seppo Zetterberg, Akateeminen Kirjakauppa (1978).

[2] Dans des articles précédents, j’ai employé le terme de « nazi » pour qualifier ce courant de pensée. Cependant ce terme est impropre dans la mesure où il s’agit de deux idéologies distinctes. Puis, j’ai employé le terme de « bandéristes ». Mais il n’est pas plus adéquat dans la mesure où il renvoie au contexte de la Seconde Guerre mondiale. J’emploie donc désormais l’expression de « nationalistes intégraux » que ceux qui s’en réclament revendiquent. Il renvoie aux écrits du Français Charles Maurras et surtout à ceux de l’Ukrainien Dmytro Dontsov. Toutefois, le premier était germanophobe tandis que le second était germanophile.

[3] « La Ligue anti-communiste mondiale, une internationale du crime », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 12 mai 2004.

[4] « La CIA coordonne nazis et jihadistes », par Thierry Meyssan, Al-Watan (Syrie), Réseau Voltaire, 19 mai 2014.

[5] « Déclaration adoptée par le deuxième Forum des peuples libres de Russie », Réseau Voltaire, 24 juillet 2022.

Retrouvez Thierry Meyssan, sur E&R :

 
 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #3011386

    La solution la plus rapide et la plus efficace laissée à Poutine serait de menacer la Pologne de bombarder Varsovie dans les 2 semaines afin que les habitants de Varsovie aient suffisamment de temps pour évacuer la ville. Avec une telle pression psychologique, les pays occidentaux cesseraient probablement de s’ingérer dans cette opération interne menée par l’armée russe. L’Ukraine fait partie de la Russie, bien plus que le Texas ou la Californie ne font partie des États désunis d’Amérique ou encore pour la France, la Corse ou l’Alsace-Moselle. Personnellement, je serais ravi si tout cela pouvait provoquer une troisième guerre mondiale, même au prix de ma propre mort, car je déteste trop profondément ce monde dirigé par la super mafia judéo-maçonnique américaine. Je sais que beaucoup de gens pensent la même chose et seraient heureux de mourir avec et contre ce monde satanique. Je ne puis accepter de rester l’esclave de ces juifs hideux et monstrueux. Vous devriez étudier comment la première guerre mondiale a commencé : c’est un enchaînement d’événements imprévisibles, qui a conduit à cette guerre, comme si les Dieux avaient décidé d’aveugler l’intelligence des pouvoirs en place.

     

    Répondre à ce message

  • #3011403

    L’empire allemand de Guillaume II contre l’empire russe de Nicolas II



    Et certains incultes qui comparent Poutine à Hitler, et certains incultes qui mettent sur le même pied l’échec Russe en Finlande avec la raclée des raclée qu’a été l’opération Bagration, et certains qui disent que l’URSS a été soutenue par les USA...alors qu’avant Décembre 1941, le sort de la Russie arrangeait bien les américains. Mais bon, si les sots apprenaient quelque chose, ce ne serait plus des sots.

     

    Répondre à ce message

    • #3011451

      Rien ne serait possible sans l’ignorance, l’ignorance est le plus grand mal, l’ignorance du peuple que cette oligarchie mondialiste et progressiste veut entretenir, il est plus difficile de se plonger dans les livres d’histoire que de s’abrutir devant Netflix et autres stupidités...du pain et des jeux !

       
    • #3011545

      @bayinnaung. T’as entendu parler de Yalta où les soviétiques et les américains, comme cul et chemise, ont dépecé l’Europe et se sont partagés le monde ? Copains comme cochons pour écraser l’Allemagne et coloniser le continent européen ! Et pour s’assurer de leur domination pour l’éternité ils ont condamné les vaincus à Nuremberg !

       
    • #3011584

      Et certains incultes qui comparent zelensky à Hitler ! Faut vraiment n’avoir rien compris !
      L’Ukraine serait plutôt la Pologne de 39 , défendue par toutes les démon crassies occidentales !

       
    • Bayin.,.Bagration n’a été possible que parce que les Allemands combattaient à 1 contre 10 ! Sans l’aide américaine, la Russie se serait effondrée en 1941…

       
    • Anonyme…
      L’ami Bayin n’a pas compris que c’est le même film qui se rejoue sous nos yeux : Russes et Américains se partageant à nouveau l’Europe…

       
    • @par !
      Non, le lend-lease US n’est étendu officiellement à la Russie qu’en juin 1942, et les livraisons ne débuteront que des mois après.
      En 1941 c’est l’Angleterre qui vend des armes à l’URSS mais en quantité plus faible que nécessaire ( car Churchill a prévu d’attaquer l’URSS en 1946 : " Opération Unthinkable " qui ne pourra être declenchée, la Russie étant trop armée à la fin de la guerre ).Mais surtout le très retord Churchill n’ouvrira jamais le Deuxieme Front promis à Staline , qui eut été bien plus décisif que la vente d’armes .
      De toute façon, l’ Opération Barbarossa ne devait pas dépasser les 3 ou 4 mois prévus car l’unique tactique allemande possible était la Blitzkrieg , elle n’avait pas les ressources pour une guerre longue. A l’automne 1941 l’armée allemande ne pouvait donc plus gagner.

       
    • #3011860

      @jean. Mais puisqu’on te répète que c’est dès 1941 que Roosevelt a aidé massivement Staline ! Fait tes recherches au lieu de raconter des c .... ! Un "land lease" a peu être démarré en 42 mais ça n’empêchait pas d’envoyer gracieusement dès 1941 des millions de tonnes d’armes, de matériels, de vêtements, de nourriture, de tout ! Y compris des fils de cuivre, des couvertures, et peut-être même du papier cul !!

       
    • #3011863

      @jean. On voit bien que ça provoque un méchant bug dans la matrice des stalinoïdes et stalinolâtres de savoir que leur idole était un gros bourrin qui a "gagné " grâce aux USA et à la banque, en faisant massacrer 20 millions de ses compatriotes ! Et que ses hordes sanguinaires ont violé à couilles rabattues dans tous les pays annexés, y compris en Pologne chez leurs frères slaves ! L’Histoire est cruelle !

       
    • #3011977

      C’est un sacré bug dans la matrice des stalinoïdes d’apprendre que leur héros était un gros bourrin aidé par les USA, qui a réussi à sacrifier 26 millions de ses sujets et dont les troupes ont violé à tour de bites et massacré à tour de bras dans tous les pays "libérés " ! Y compris en Pologne chez leurs frères slaves !

       
    • @anonyme
      > Non, désolé, la loi américaine ne permettait pas la livraison d’armes directe à l’URSS avant que le Lend Lease ne lui soit accordé en juin 1942. Par contre le Lend Lease avait été accordé à ses autres alliés bien plus tôt ( la Chine y accède dès mai 1941) selon les impératifs stratégiques US.
      Durant l’année 1941, les USA envoient donc les armes à l’Angleterre qui ,elle , les redistribue à l’URSS...mais de façon très parcimonieuse ( en prévision de son opération " Unthinkable ", voir explication dans mon commentaire ci-dessus) .Staline s’énervait contre Churchill régulièrement et lui demandeait où étaient les armes !
      > Au total 80% les livraisons américaines arriveront en URSS après Stalingrad. L’URSS devra produire dix fois plus d’armement que la quantité reçue.

       
    • #3013160

      @ anonyme

      T’as entendu parler de Yalta où les soviétiques et les américains, comme cul et chemise,

      Hum...la guerre froide, tu sais ce que c’est ?

      ont dépecé l’Europe et se sont partagés le monde ?

      Merci aux boches fait de l’Europe un gâteau bon à être partagé par les vainqueurs qu’ils ont défié.

      Et pour s’assurer de leur domination pour l’éternité ils ont condamné les vaincus à Nuremberg !

      Leur domination ne sera pas éternelle...mais la nullité de ceux qui ont été jugé à Nuremberg, elle, le restera.

      Et certains incultes qui comparent zelensky à Hitler ! Faut vraiment n’avoir rien compris !

      Et pourtant, c’est la vérité...les 2 sont des artistes ratés, à moitié j..., drogués et téléguidés par la banque (relis Sutton).

      L’Ukraine serait plutôt la Pologne de 39 , défendue par toutes les démon crassies occidentales !

      Sauf que les démocraties ont laissé tomber la Pologne et que les Polonais n’ont été hostiles vis-à-vis des germains de Pologne que dès lors que l’Almanya a commencé à être menacante, pas dès 1920.

      @u roitelet

      Bagration ... effondrée en 1941…

      Tiens, l’expert nous parles ! La Russie avait déjà remportée la victoire à Moscou fin 41 et l’Almanya était lancée dans la guerre totale (perdue d’avance) avant que les ricains ne débarquent en Afrique et aident de façon active les Anglais et les Russes.

      Ton timing est à revoir.

      L’ami Bayin

      Alors déjà, tu me parles avec respect, on ne mélange pas les torchons et les serviettes.

      n’a pas compris que c’est le même film qui se rejoue sous nos yeux : Russes et Américains se partageant à nouveau l’Europe…

      Oui...c’est pour ça que les Ricains veulent démembrer l’UE...et qu’ils ont essayé de chasser Assad.
      J’aimerai connaitre le document daté et signé attestant de l’alliance entre Moscou et Washington.
      Allez ! Quand on affirme quelque, on fournit des preuves sourcées et fiables. Merci !

       
    • #3013246

      @jean. Alors explique moi comment Staline aurait soudainement gagné des batailles après avoir été sévèrement déculotté par les finlandais en 1939 lors de son attaque surprise ? Seule la loi du nombre a pu venir à bout de la Finlande ! Pareil pour Stalingrad ! A 20 contre 1, ils ls ont fini par gagner et en perdant un maximum de bolchos !

       
    • #3013347

      @ anonyme

      Alors explique moi comment Staline aurait soudainement gagné des batailles après avoir été sévèrement déculotté par les finlandais en 1939 lors de son attaque surprise ?

      Parce que les boches ont toujours privilégiés la tactique sur la stratégie. La victoire de 40 était un coup de poker, tout le monde sait ça. A Moscou, l’armée Russe a vaincu AVANT que l’aide US n’arrive. Comment tu expliques ça ?

      Seule la loi du nombre a pu venir à bout de la Finlande ! Pareil pour Stalingrad ! A 20 contre 1, ils ls ont fini par gagner et en perdant un maximum de bolchos !

      Alors pourquoi les boches se sont-ils mis dans la position de se faire vaincre par un ennemi supérieur en nombre ?

      Ouin ! Ouin ! C’est trop injuste, mon petit pays se fait vaincre par un plus gros...alors pourquoi tu l’envahis ? Ces pan-germanistes ressemblent beaucoup à des ukrainiens.

       
  • #3011405

    Je propose à Poutine d’organiser le Forum des peuples libres d’Amérique du Nord pour que chaque comté, province et état des États-Unis puissent avoir le droit à l’autodétermination. Il en va de la liberté et de la démocratie. Ce forum pourrait être organisé à Mexico ou à Cuba. Par ailleurs, il pourrait être relayé par la Premiere ligue mondiale de la liberté et de la démocratie Amérindienne pour favoriser à ces peuples autochtones la réappropriation d’un vaste territoire.

     

    Répondre à ce message

  • #3011417

    Ça va leur faire tout drole aux amerloques
    de prendre des bombes sur la gueule.
    C’est ce qui leur pend au nez.

     

    Répondre à ce message

  • #3011428

    « Le verrou qui doit sauter à présent, c’est la nation. »
    (Edmond de Rothschild au magazine L’Entreprise le 18 juillet 1970)
    Encore plus si cette nation est puissante et non inféodée...

     

    Répondre à ce message

  • #3011439

    Moi pov’ con de Franchouille j’avais pigé le truc depuis une dizaine d’années tout seul comme un grand ! Alors évidemment que le maître de la stratêgia Poutine, a une conscience plus aiguë du projet ! Il y a plusieurs années de cela j’avais notamment remarqué les manœuvres du deep state occidental afin d’attiser l’appétit chinois en ce qui concerne la partie sud de la Sibérie orientale, notamment en remémorant certains conflits sino-soviétique passés, en évoquant que la Chine aurait des droits sur cette région...or ce que j’avais remarqué c’est que ces revendications ne venaient jamais des Chinois eux mêmes mais de l’Occident ! J’avais tout suite pigé le piège consistant à pourrir l’alliance russo-chinoise en remuant la merde du passé...

     

    Répondre à ce message

    • Pourtant c’est bien le Président Chinois (l’actuel) qui a dit tout seul comme un grand en regardant la carte de la Russie (Sibérie) "c’est grand et bien vide tout ça".
      En politique il n’y a pas d’amis, que des intérêts disait feu de Gaulle

       
  • #3011461

    Le monde occidental n’a plus rien à offrir, tout ça se fait au-dessus des peuples, l’Ukraine est toujours aussi pauvre.

     

    Répondre à ce message

  • #3011480

    C’est bien la preuve que pan-germaniste, pan-otanien ou pan-sioniste : on est face à la même racaille qui terminera dans le fond des chiottes de l’histoire comme certains ont crevé de froid et de faim encerclés dans Stalingrad (défaite autrement plus grande que l’escarmouche Finlandaise, en comparaison).

     

    Répondre à ce message

    • #3011770

      "pan-germaniste, pan-otanien ou pan-sioniste".
      Tu prends 2 comprimés de padamalgam et tu vas consulter d’urgence !
      1. Le panslavisme serbe a déclenché la 1ère guerre mondiale (assassinat de l’archiduc d’Autriche par un terroriste serbes panslaviste)
      2. Le panslavisme polonais a causé la 2nde guerre mondiale (persécution des minorités allemandes)
      3. Les slaves ukrainiens ont provoqué les slaves russes pour nous mener à la 3ème guerre mondiale !
      Il est où le pangermanisme ?!

       
    • #3012818

      il se calme l’anonyme ?
      l’agressivité ne rendra pas ton discours plus digeste, et encore moins plus crédible.

       
    • #3013021

      @ paramesh

      Excellent commentaire, merci beaucoup. Il est bien dommage pour la cause pan-germanique et pour "un autre regard sur l’histoire" d’être servie par des avocats si bas du front. A moins que le pan-germanisme ne produire justement que des gens comme ça, à méditer.

       
  • #3011508

    Que les russes fassent de même aux USA et au Canada.
    Ça nous arrangerait de récupérer le Québec et les parties francophones (quand la France sera libérée des tutelles de l’empire)

     

    Répondre à ce message

  • #3012862

    bon ben si les occidentaux pensent qu’ils peuvent intriguer dans leur coin contre l’empire russe sans aucune conséquence pour eux, ils se trompent
    On ne peut pas vouloir créer un empire occidentale (de fait c’est déjà le cas avec l’empire us et ses vaisseaux européens et asiatiques) et en même temps vouloir pour les autres le découpage en rondelles du diviser pour mieux régner
    guerre nucléaire, c’est tout droit ...

     

    Répondre à ce message