Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

Propos recueillis par ERTV

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #683957
    Le 15 janvier 2014 à 20:21 par sonnag
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    que dire de plus ? le discours de mr Ratier est completement empreint de pures verités et cela se verifie verifie jour apres jours .. la dictature sionisste française, l’Etat policier français prend forme . .....

    ca ne m’etonnerait pas que prochainement,ils fassent la meme chose avec Soral ....qu’ils le censurent... qu’ils interdisent son site , qu’ils exercent des pressions au mepris des droits de l’Hommes les plus fondamentaux ...... mais ça ils s’assoient dessus...

    avec tout leur kit de propagandes , chez leur amis merdiatiques collabos : ’elements de languages de fausses accusations d’antisemitismes habituels

    censure d’internet ,voir +.ils sont tellement vicieux......on est pas dans la merde.. putain pince moi stp :
    janvier 2014 , nous sommes en plein cauchemard en france, n’est ce pas ?..... ns sommes bien dans un Etat policier c’est cela ?...nous sommes bien dans un pays qui veut censurer internet , c’est cela ?..ns sommes en plein inquisition et persecution sionisste, c’est cela ? ; nous sommes dans une democrature.,c’est cela ?...c’est 1984 en mode reel ...helas trois fois helas OUI...

    moi a mon niveau, j’ai decidé de ne plus regarder,de ne plus ecouter,de ne plus lire, ou alors de façon hyper minimaliste , les infos des tv radios presse ecrites, j’ai decide de couper le son de leur publicités en reaction aux censures de Dieudo et Soral....

    longue vie ER... Vive Soral Vive Dieudo, vive la vraie liberté d’expression,, vive la vraie Verité ...

     

    Répondre à ce message

    • #684433
      Le Janvier 2014 à 01:32 par Antoine
      Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

      moi a mon niveau, j’ai decidé de ne plus regarder,de ne plus ecouter,de ne plus lire, ou alors de façon hyper minimaliste , les infos des tv radios presse ecrites, j’ai decide de couper le son de leur publicités en reaction aux censures de Dieudo et Soral....



      Des fois je rêve que je me réveille dans un monde merveilleux, et qu’on y a interdit la télévision avec ses émissions débilitantes, la presse écrite et sa propagande, la publicité et sa société matérialiste à l’extrême, et cette saloperie d’Internet. Et qu’on oblige chaque personne à acheter un bouquin par semaine pour se cultiver plutôt que de s’abrutir. Un jour, qui sait ?

       
    • #686652
      Le Janvier 2014 à 11:07 par milaitmichoco
      Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

      Sonnag = "moi a mon niveau, j’ai decidé de ne plus regarder,de ne plus ecouter,de ne plus lire, ou alors de façon hyper minimaliste , les infos des tv radios presse ecrites, j’ai decide de couper le son de leur publicités en reaction aux censures de Dieudo et Soral...."

      Moi non plus et c’est depuis plus d’un an (déjà avant, les infos biaisées m’irritaient mais là je n’y vais plus même par curiosité ), et je m’en porte mieux ; je m’informe ici - merci d’ailleurs à ceux qui subissent la douleur d’écouter des débiles et des soumis pour nous en faire un résumé critique !

       
  • #683962
    Le 15 janvier 2014 à 20:26 par Stéphane
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné
  • #684008
    Le 15 janvier 2014 à 20:58 par Andrée
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    Emmanuel Ratier se trompe totalement sur la jurisprudence Benjamin qu’il qualifie de "jurisprudence délirante". C’était en 1933 (et non 37) et dans cet arrêt le Conseil d’État a défendu la liberté de réunion contre l’interdiction du maire de Nevers qu’il a jugée illégale. Il a établi aussi à cette occasion le principe d’un contrôle poussé du juge, considérant que le maire avait tous les moyens pour assurer le respect de l’ordre public sans interdire la conférence littéraire de René Benjamin.

    Cette jurisprudence s’inscrit dans la tradition libérale du Conseil d’État posée par le commissaire du gouvernement Corneille (arrêt Baldy, 1917), à savoir qu’en matière d’ordre public, " la liberté est la règle, la restriction de police l’exception ".
    La jurisprudence Benjamin est la référence en matière de protection de la liberté de réunion !

    Dans les suites de l’affaire Benjamin, le Conseil d’État a aussi reconnu que le maire avait commis une faute lourde qui engageait la responsabilité de la commune (arrêt de 1936, Syndicat d’initiative de Nevers et Benjamin).
    Plus intéressant encore, suite à l’interdiction par le gouvernement des ligues d’Action française en 1936 (en application de la loi du 10 janvier 36 sur la dissolution administrative des associations et groupes de combat - dernière application en juillet 2013 pour Troisième Voie de Serge Ayoub...), le Conseil d’État a protégé à nouveau la liberté de réunion contre l’interdiction administrative (il s’agissait d’un "banquet lyonnais" présidé par Charles Maurras - arrêt de 1937, Bujadoux).
    Ce n’est qu’à la toute fin des années 30 et sous Vichy que le Conseil d’État a abandonné cette jurisprudence libérale, pour la reprendre après la guerre.

    Ce qui est donc choquant dans l’ordonnance du Conseil d’État du 9 janvier sur Dieudonné, c’est que le juge des référés rappelle le principe de la jurisprudence Benjamin... pour aussitôt s’assoir dessus. Et pour ce faire, il a eu recours à la jurisprudence dite du lancer de nains sur la dignité humaine. Or il s’agit d’une jurisprudence qui a eu peu d’applications et que presque tous les grands juristes trouvent grotesque.
    Raison pour laquelle, et de façon tout à fait scandaleuse, il ne s’est pas contenté de cela. Croyant assoir juridiquement son ordonnance, il a alors inventé ex nihilo une catégorie inexistante, "l’atteinte à la cohésion nationale" pour justifier la restriction d’une liberté fondamentale. Et c’est cela le plus grave !

     

    Répondre à ce message

  • #684182
    Le 15 janvier 2014 à 22:41 par VIVACHAVEZ
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    Dieudonné ne s’appelle pas dieu vendu. Pas étonnant, donc, qu’il énerve les marchands du temple.......

     

    Répondre à ce message

    • #685510
      Le Janvier 2014 à 19:11 par jean_live
      Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

      les marchands du temple ne vendent pas Dieu, ils souhaitent seulement qu’on le loue.
      C’est plus pérenne ET il reste leur propriété.

       
  • #684214
    Le 15 janvier 2014 à 22:58 par dede
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    Que faire quand Barbier n co auront eu gain de cause en supprimait toutes vidéos pas "gentille" ?
    Après tout la Chine le fait bien comme il dit ...

     

    Répondre à ce message

    • #685117
      Le Janvier 2014 à 16:03 par Liberté
      Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

      Barbier a changé avec le temps. Il est devenu un des adversaires les plus féroces envers le FN, Dieudonné et bientôt Soral. Ce changement date plus ou moins du jour ou il a fait serment d’allégeance à la tribu pour sauver médiatiquement sa peu quand il s’est marié avec Yamini Kumar-Cohen. Ce jour la il a été perdu pour la France. Il faut aussi réaliser que Dassault est son patron suprême. Au dessus de Dassault......

       
  • #684244
    Le 15 janvier 2014 à 23:11 par Pelvis
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    Toujours excellent Emmanuel. Je vais illico acheter votre bouquin "au coeur du pouvoir", cela fait un moment que ca me travaille.

     

    Répondre à ce message

  • #684443
    Le 16 janvier 2014 à 01:40 par Godefroi de Javron
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    nous sommes entrés en dictature..mais la masse ne le sait pas encore

     

    Répondre à ce message

  • #684458
    Le 16 janvier 2014 à 02:06 par Claroc
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    Vive l’ochlocratie, le pouvoir des peuples, des populaces défaites de leurs maîtres.

     

    Répondre à ce message

  • #684778
    Le 16 janvier 2014 à 11:36 par listener
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    Bien sûr d’accord avec l’analyse de Ratier. Mais attention ! La faiblesse de la censure en général est qu’elle est par essence totalitaire. Elle est totale ou elle n’existe pas. Les systèmes intermédiaires (bourgeois du 19ème siècle : fixer la ligne ? ) sombrent les uns après les autres dans le ridicule. La loi de 1881 était en fait, après la catastrophe judiciaire des procès littéraires, un système de liberté totale qui réservait seulement le "duel" judiciaire (injure et diffamation) et l’atteinte à l’honneur individuel, chose vue comme objective. Ce système du duel judiciaire a été corrompu par des notions relevant de l’anti-droit. Pour faire court, on ne peut pas se battre en duel contre une communauté .. contre une race, contre un tribunal militaire international, contre les forces alliées .. et surtout contre un juge partial au nom de la loi elle-même (article 24 bis).
    La France est historiquement le grand pays d’expérimentation de tous les types de censure ce qui a fait des français des rigolards, d’où Dieudonné, très français. Cela a commencé à la naissance de l’imprimerie ! François 1er a interdit TOUS les livres imprimés (ordonnance toujours en vigueur paraît-il). Résultat : Rabelais. Ce système a marché grâce à la liberté accordée à titre de "privilège" (le "avec privilège du Roy"). N’oublions pas (secret le mieux gardé de l’histoire de France) que l’académie française, qui devait définir le sens des mots, devait ainsi faciliter le travail des censeurs, Richelieu se méfiant des écrivains ! Bref, c’est dans l’effondrement d’un système de censure qu’apparaît temporairement en France une ombre de liberté d’expression.
    Mais aujourd’hui, la question se cristallise sur un seul point : la lecture de l’histoire contemporaine ! Censure totale, jusqu’à présent efficace. Il n’y aura pas débat. Or l’instauration d’une censure préalable est un piège redoutable pour les censeurs car elle les obligerait très vite à élaborer justement une doctrine historique académique, orthodoxe PRECISE. Cela commence pour les enfants (cours de Shoa à l’école). Le lavage de cerveau des adultes a ses limites. Les physiciens, les chimistes, les braves gens poseront les bonnes questions.. Le système Bernard Stirn est une façon de rendre nécessaire un catéchisme, un "canon". Le système "pense", il a une "foi". Alors que pense-t-il exactement ? Quelle "foi" déclarée hypocritement fait échapper aux amendes et à la prison ? La censure ainsi se ridiculise, s’auto-détruit.

     

    Répondre à ce message

    • #690360
      Le Janvier 2014 à 13:37 par thomas
      Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

      Moi j’aurais utilisé les lois scélérates de Charles X...Mais celui ci avait mal fini avec la révolution de 1830.

       
  • #685058
    Le 16 janvier 2014 à 15:15 par neribu
    Emmanuel Ratier sur l’affaire Dieudonné

    Il est nettement moins vulgaire pour une dame ou demoiselle de faire une quenelle que de faire un bras d’honneur... mais bon, chacun son avis.

    il est évident que si les quenelles avaient été faites devant Notre-Dame ou devant les monuments aux morts de nos soldats tombés au combat, nos censeurs auraient applaudi.

    N’oublions pas, selon ce que nous a appris l’éditorialiste Jeambar, que c’est Copé qui a appelé Valls pour lancer la chasse contre Dieudo.

    Quant à la censure "préventive" (sic) la seule à protester en tant que chef de parti est Marine Le Pen...

    Il va y avoir des élections : exprimez vous et votez.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents