Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Elle interpelle Macron, les gendarmes débarquent dans son lycée

S’adresser à Emmanuel Macron dans la rue peut-il avoir des conséquences ? Laura, 18 ans, a en tout cas reçu ce vendredi la visite de gendarmes à son lycée, moins de 24 heures après avoir interpellé le président de la République au sujet de ses ministres accusés d’agressions sexuelles. Si cet échange n’était pas l’objet de cette « rencontre », assure la gendarmerie de Gaillac (Tarn) au Parisien, ce n’est pas la version de la jeune fille.

 

 

(...)

De cet échange, Laura pensait en avoir terminé, jusqu’à la journée de vendredi. « J’étais en cours d’espagnol quand autour de 11h30, la proviseure adjointe est venue me chercher pour parler. À l’extérieur du cours, elle m’a demandé si j’acceptais de parler à des gendarmes », explique Laura au Parisien, ce vendredi soir.

En marge de son échange avec Emmanuel Macron, la veille, la lycéenne avait confié avoir été victime d’une agression sexuelle dans le RER il y a 4 ans, sans avoir porté plainte. « Ils m’ont demandé si je voulais porter plainte, mais ça a été très bref », explique-t-elle. Et la jeune fille de raconter ensuite un tout autre échange, plus proche selon elle de l’« intimidation » et qualifiant une visite « ambiguë ».

 

« Aucune infraction » de la part de la lycéenne, confirme la gendarmerie

« On est rapidement venu à l’échange avec Emmanuel Macron. Ils m’ont demandé ce que j’avais voulu faire, alors je leur ai dit que je voulais poser telle question, etc. Puis la gendarme m’a dit : "C’était pas à faire". Son collègue a ajouté que si j’avais voulu interpeller le président de la République, alors j’aurais dû passer par des voies hiérarchiques, en écrivant à l’Élysée », assure Laura. Elle a l’impression, raconte-t-elle, que les gendarmes sont ici « à la demande de quelqu’un ».

« Je me suis évidemment demandé si j’avais fait quelque chose de mal, raconte la jeune femme. Évidemment que c’est intimidant de voir les gendarmes débarquer au lycée. » Laura s’étonne aussi : « Ils auraient pu trouver mon adresse finalement plutôt que d’aller au lycée. Il y a deux mois, car j’étais en voyage scolaire pour les élections, j’avais fait ma procuration à la gendarmerie ! »

Lire l’intégralité de l’article sur leparisien.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2974017
    Le 11 juin à 16:02 par Eh Manu, descend !
    Elle interpelle Macron, les gendarmes débarquent dans son lycée

    En France, en 2022, la liberté d’expression est le droit de critiquer tout ce qui n’est pas maçonnique.

     

    Répondre à ce message

  • #2974094
    Le 11 juin à 18:13 par Sélection naturelle
    Elle interpelle Macron, les gendarmes débarquent dans son lycée

    Question légitime que toutes les féministes de mes deux auraient du poser il y a longtemps, si elles n’étaient pas juste des tapins en service commandé.

     

    Répondre à ce message

  • #2974153

    Bien évidemment que les deux gendarmes n’ont pas agi de leur initiative et que les ordres sont arrivés par le haut de la chaine hiérarchique. Par ailleurs, se présenter dans l’établissement scolaire, lieu que d’habitude les forces de l’ordre évitent de visiter s’il ne s’y passe pas quelque chose de trés grave ou à la demande du chef d’établissement, est du plus mauvais goût. Cette démonstration "publique" de l’intervention de la "force publique" peut évidemment être prise pour de l’intimidation et si cela n’était pas la volonté de la Gendarmerie au départ, ils auraient dû avoir un minimum de discernement pour éviter cette maladresse.......oui mais voilà, ils ont obéi aux ordres....ordres venus au minimum du niveau du préfet.

     

    Répondre à ce message

  • #2974158

    La France Potemkine est ainsi faite : discours conceptuel, démagogique, donneuse de leçons sur "la liberté d’expression" si chère à la République et la réalité qui n’a rien à envier aux pays autoritaires, avec ce que cette jeune fille a vécu, l’arbre qui cache une forêt de répression plus ou moins officielle.

     

    Répondre à ce message

    • #2976401

      Récemment, j’ai regardé un film portant sur Vaclav Havel président de la Tchécoslovaquie entre 1989-92. Après un événement lié à une intervention policière lors d’une soirée musicale, lui et un de ses amis discutent de leurs droits et libertés. Ils constatent tout deux que leur pays possède bien une charte qui garantie tous les droits et libertés que l’on retrouve dans les "démocraties...à l’ouest) . Mais au final ces textes garantissant ceci et cela ne sont jamais respectés... à commencer par la liberté de parole victime de censure. Là, se trouve le nœuds du problème. Ça ne vous fait pas penser à la situation actuelle (France-Canada...et bien d’autres pays) ?

       
  • #2974193

    L’intimidation est une méthode de mafieux....

     

    Répondre à ce message

  • #2974213

    Ce sont ce type de faits épars, par ci, par là, qui visent à instiller la peur chez les gens.
    Petit à petit, d’intimidation à humiliation, les gens n’oseront plus l’ouvrir de peur de...
    C’est un fait ponctuel visant à paralyser, à généraliser la peur.
    On est de plus en plus proches de gouvernements comme celui du Suceur d’Egypte, ou l’autre Saumon d’Arabie Saoudite.

     

    Répondre à ce message

    • #2974624

      @Anomyme.

      Vous annoncer, "ces faits épars viseraient à instiller la peur chez les gens", ce qui peut être vrai chez certains, car un trouillard, reste un trouillard, comme un con le reste également.

      Je dirais plutôt que ce comportement imbécile des gendarmes qui obéissent sans ciller à tous les ordres qu’ils reçoivent, même et surtout les plus stupides, les rends chaque jour de plus en plus impopulaires, et s’il peuvent apeurer certains, ont plutôt tendance à faire monter l’ire des autres.
      Cela a en effet commencé avec la répression outrancière des gilets jaunes, s’est poursuivi avec les verbalisations aveugles, avec les ports des masques servant à rien, etc

      Les gendarmes qui sont depuis cette époque considérés, au même titre que les policiers d’ailleurs, non plus comme tels, mais comme des miliciens, ont perdu toute estime et tout respect, et ce n’est pas demain qu’ils vont retrouver ces privilèges de la part de la population.

      Il y a quelques années j’en aurai vu un en difficulté, je me serai fait un devoir de lui porter assistance. Aujourd’hui si tel était le cas, je passerai mon chemin sans me retourner.

      En effet, le respect, l’estime se méritent, et je n’ai pas pour principe d’apporter de la considération à ceux que le vocabulaire militaire nomme des sous merdes.

       
    • #2974959

      @ Anonyme

      Sauf que Al-Sissi dirige l’Egypte sous son nom propre et n’insulte pas les gens sur internet, que sans lui, l’Egypte serait tombée aux mains des islamistes et que les islamistes sont l’armée légère d’israël comme nous l’a démontré le cas de DAESH en Syrie ou des insurgés "libyens" en Libye.

      Merci de rester poli.

       
    • #2975197

      @Bayinnaug

      Parle pas d’islamisme, t’y connais rien.

      Les 3/4 de la population égyptienne pourrait être considéré comme islamiste selon vos critères à vous.

      PS : Votre argument comme quoi l’islamisme serait la baguette magique d’Israel pour décrédibiliser l’islamisme est d’une bêtise absolue…

      Si on est un peu trop radical, on sert les intérêts d’Israël ?

      Mais si on est comme Sonia Mabrouk, là par contre on est une vrai combattant musulman contre le sionisme et compagnie ?

      Les vrais musulmans seront toujours des islamistes à vos yeux à vous d’occidentaux.
      Sonia Mabrouk, c’est une bûche pour alimenter le Feu.
      Pas une musulmane.

       
  • Ce n’est pas une dictature mais une démocratie "sous contrôle". Il n’y a pas de différence en réalité !

     

    Répondre à ce message

  • #2974246
    Le 12 juin à 04:34 par Chronique de la décadence
    Elle interpelle Macron, les gendarmes débarquent dans son lycée

    C’est un avertissement, mais a destination du peuple, de nous tous.
    Attention, dit-il, on peut débarquer, chez toi, a ton boulot, a l’école de tes enfants... n’importe quand
    Ça va calmer beaucoup d’ardeur
    Ces effets d’annonce, peu à peu , musellent la population
    Il n’y a pas que des guerriers dans la populace
    Et l’état, la racaille, la police sont là pour effrayer le lambda
    Les LBD 40 et les amputations, les énucléation, les violences policières étaient destinés au petit peuple
    Attention !!!
    Ce gouvernements est loin d’être stupide, comme le disent Charles Gave et Olivier Delamarche, c’est une erreur de penser que le gouvernement est idiot
    Aujoird’hui les gens ont peur de parler
    Antisémitisme, extrême droite, fascisme, antivaXX, complotisme, homophobie, mysoginie....sont les anathèmes
    Si tu en es affublé, c’est la mort sociale
    Autour de moi, rien que parler de Poutine, de la Russie, de déconner sur Jean Brigitte, de parler des problèmes d’une certaine communauté, fait peur aux gens, on les sent pas à l’aise, même sur le ton de la déconnade, y’a des sujets qui fâchent...que les gens évitent
    Et bien là, je pense que c’est un message pour tous ceux qui ont peur et aussi un peu pour les autres
    Leur dire bientôt vous allez être bien seul
    Dans vos familles, dans votre travail, dans votre quartier, village, amis, connaissances !!
    C’est de l’ingénierie
    De la violence indirecte
    Le pouvoir va se durcir, tous les jours un peu plus

     

    Répondre à ce message

    • Je suis d’accord avec votre message, mais la ligne a été franchie, je vis à la campagne, mais il m’arrive de me balader en ville à l’occasion, des ghettos, de la violence, des gens incapables de compter sur leurs deux doigts. La classe moyenne est également en chute libre, ce qui est le plus effrayant, c’est la régression de l’intelligence chez celle-ci. J’ai lu des commentaires disant que les gendarmes obéissaient, mais les gendarmes obéissent comme j’urine. Une partie du prolétariat captée par un concours facile qui lui donne l’impression d’avoir du pouvoir et de l’intelligence, les gendarmes sont la sous-race de notre époque, et je le dis après avoir vu leur répression démentielle des GJ. Je ne sais même pas combien temps je pourrai écrire ce genre de message avant d’avoir une brigade chez moi qui me foutra en taule, ou en HP. Nous y sommes là les amis.

       
  • #2974278

    Cette réaction démesurée montre à quel point il a peur de celui ou celle qui jettera la première pierre.
    Je ne suis pas certain que ça terrifie les gens.
    Il va finir par ne plus oser sortir. Déjà qu’il ne sort plus Jean Michel...

     

    Répondre à ce message

    • #2974452

      Il fuit l’échange avec une lycéenne qui lui pose une simple question très poliment : c’est fascinant cette imposture Macron, se sentant toujours en danger, il contrôle son image pour la rehausser sans cesse, de manière totalitaire en envoyant des gendarmes questionner et faire pression sur cette lycéenne, sous couvert de bienveillance. Ce type est vil et pathétique.

       
  • #2974742

    Il n’existe pas de notion légale de "voie hiérarchique" entre le PR et les citoyens électeurs. D’autant plus lors d’une réunion publique dont le principe est l’échange direct entre les mêmes !
    Les seules choses auxquelles tout citoyen est astreint par la loi, c’est le respect de la fonction présidentielle et, plus généralement, l’adoption, par les deux parties, d’une attitude courtoise et polie.
    Tous comportements que cette jeune fille a, malgré son émotion palpable, parfaitement observés ... contrairement à Macron dont les insultes permanentes au peuple français sont une sorte marque de fabrique, ivre qu’il est de lui-même !
    Si ce sont effectivement les gendarmes de Gaillac qui ont utilisé cet argument foireux, ils ont déshonoré l’uniforme qu’ils portent et devraient se cacher de honte !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents