Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Analyse de la recomposition politique en cours

En décidant de dissoudre l’Assemblée nationale au soir des élections européennes ce 9 juin 2024, Macron ouvre la voie à une recomposition du paysage politique français. Une recomposition en germe depuis longtemps, dont le point saillant est la possible arrivée à la « gouvernance » du parti fondé par Jean-Marie Le Pen il y a plus de 50 ans, sur fond de sa « normalisation ». Mais le point d’intérêt, ce n’est pas tant le résultat des élections législatives à venir (qui accoucheront probablement d’une majorité disparate et peu claire) que la bascule politique qui a déjà eu lieu.

Les juifs changent d’antisémite.

Si l’arrivée au pouvoir de l’« extrême droite » a par le passé maintes fois été agitée comme un épouvantail (2002, 2017, 2022…), deux faits politiques nouveaux viennent la rendre aujourd’hui plus probable que jamais.
D’abord par la transgression de l’interdit édicté par le B’nai B’rith et appliqué par Chirac et ses successeurs depuis 1988 : pas d’alliance à droite. L’alliance du RN et des LR, si elle se confirme, est bien une digue « républicaine » qui saute.
Ensuite, par le retournement désormais explicite du lobby sioniste français, viscéralement anti-lepéniste jusqu’il y a peu et désormais farouchement opposé à La France insoumise, dont il a fait son nouvel épouvantail antisémite.
La réaction de l’académicien Alain Finkielkraut est à cet égard on ne peut plus illustrative : celui-ci se verrait « contraint » de voter RN pour faire barrage à l’antisémitisme.
À cet égard, le conflit israélo-palestinien apparaît désormais comme la véritable ligne de fracture droite-gauche dans la France de 2024.

Un peuple doublement trahi

Chausser les lunettes marxistes (les seules qui font apercevoir le réel) oblige à comprendre le succès électoral du RN comme une formidable poussée populaire. Le fort taux d’abstention souvent brandi par ses adversaires ne signifiant rien d’autre que les électeurs du RN sont la partie du peuple ayant la plus forte « conscience de classe ».
Une poussée populaire que la gauche bourgeoise s’empresse de venir contrer avec son nouveau Front populaire… sans et même contre le peuple. Un appel à voter pour le PS façon Hollande, soit celui duquel est sorti… Emmanuel Macron ! Déjà la petite bourgeoisie réactionnaire urbaine se déchaîne dans les rues métropolitaines, comme à chaque fois que Macron n’est pas assuré de remporter une élection. Y a-t-il meilleure définition, illustration plus cinglante du fascisme, que ces hordes petites bourgeoises, ethniquement homogènes, amnésiques et braillardes qui viennent exulter dans la violence leur détestation du peuple et de ses idées et réclamer à grands coups de pillage le retour de l’ordre macroniste (pour qui elles ont voté très majoritairement même si certains ont des pudeurs et ne couchent pas dès le premier tour) ?
Mais double trahison, car la direction du RN, elle-même acquise aux diktats de la classe dominante s’empresse de faire une alliance avec la droite bourgeoise ultralibérale, parfaitement représentée par Éric Ciotti, à l’encontre de qui une simple photo dispense à peu près d’arguments.

Macron casse le joujou avant de filer

Après avoir accompli à peu près tout ce pour quoi il avait été mis en place, Macron met donc fin au « en même temps » qui lui aura permis d’être cette météorite néo-libérale qui s’est abattue sur la France depuis bientôt dix ans.
Il remet le pays comme il l’a trouvé politiquement avec la recomposition d’une stérile opposition droite-gauche. Une droite et une gauche qui ont entretemps été intégralement purgées de tous leurs éléments souverainistes et mis sous contrôle de forces pro-européennes, atlanto-sionistes et sur les rails de la guerre.
Mélenchon, quoi qu’on en pense, aura été le dernier homme politique à gauche sur une ligne souverainiste, qu’il s’agissait donc de cornériser. D’où Glucksmann. Une droite et une gauche dont le liant semble désormais être le LGBTisme, défendu théoriquement comme émancipation progressiste à gauche et empiriquement pratiqué à droite.
La seule véritable stratégie révolutionnaire possible étant inéluctablement repoussée : à savoir le passage au service du peuple (le monde du travail) qui vote RN de la petite bourgeoisie intellectuelle (sociale et pro palestinienne) qui est chez LFI.
Une ligne prophétisée par Alain Soral dès 2008.

PERRIOT

Le grand basculement du lobby de gauche à droite

 






Alerter

133 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3379685
    Le 16 juin à 02:09 par Rayon gamma.
    Analyse de la recomposition politique en cours

    Les gens votent pour qui on leur dit. La seule variable à retenir, c’est l’alternance. Le ’’non’’ à Maastricht n’était que l’expression de l’alternance et pas du tout un refus de l’Europe. La seule alternance refusée est celle du FN.
    Pour l’instant.
    Pour l’instant, tout se passe comme prévu par la coulisse. Je ne sais pas qui organise toute cette frime, mais c’est bien fait quand même...c’est beau !

     

    Répondre à ce message

  • #3379759
    Le 16 juin à 08:30 par MAD MAX
    Analyse de la recomposition politique en cours

    @godwin, mai 68 a été une révolution voulue par la cia, et surtout par le mossad, rappelez vous ses propos, en 1967, " peuple d’élite, sûr de lui et dominateur", quant à la franc maçonnerie, même si on le lui reproche de l’avoir rétabli, il s’en méfiait, dans son gouvernement, il n’y avait qu’un seul franc maçon, et qui était secrétaire d’état, ne pas oublier que le Général avait rencontré à Londres, Jean Moulin qui était franc maçon et résistant, et vous oubliez l’amgot, il s’était attaqué justement au président Roosevelt à ce sujet, pour l’Algérie et les colonies, il avait déclaré, " les colonies, c’est fini", bien que l’Algérie était un département et quand même une colonie, le parti communiste, à l’époque était tout puissant, ne pas oublier le cnr, et la création de la sécurité sociale, et les nationalisations, le Maréchal Pétain considérait le Général de Gaulle comme son fils, il y a un oubli à ce sujet, et il était maurassien et catholique pratiquant, le reproche à son sujet, ce sont les élections d’avril 1969, qu’il a perdu et lui a démissionné, il a respecté ses paroles, alors qu’aucun politicard à l’heure actuelle ne le ferait, dont en premier emmanuel macron, qui bien sûr ne démissionnera pas.

     

    Répondre à ce message

    • #3380189
      Le 17 juin à 00:36 par De Profundis
      Analyse de la recomposition politique en cours

      De Gaulle a aussi laissé des dizaines de milliers de pieds-noirs et plus de 120 000 harkis désarmés se faire massacrer par ces pourrirures du FLN après l’indépendance.
      À Oran en juin 62 soit quelques semaines après l’armistice les nervis sanguinolents du FLN ont massacré en une seule journée plus de 6000 pieds-noirs français,espagnols et juifs et en ont blessé gravement quatre fois plus, sans parler des viols et des mutilations de femmes ou d’enfants...
      Des militaires présents sur place avaient ordre de leur commandement de ne pas intervenir et de rester dans leurs casernes,sous la pression de certains officiers De Gaulle a fini quand même cinq heures après le début des exactions par envoyer la gendarmerie rétablir l’ordre.
      Les gendarmes ont réussi à libérer des centaines de personnes détenus dans des administrations et dans un quartier musulman mal famé du sud de la ville où avait déjà commencé des exécutions par noyades...
      L’honneur aurait voulu qu’il protège la population et rapatrie les supplétifs ayant choisi la France or ce fumier n’a fait ni l’un ni l’autre.
      Heureusement beaucoup d’officiers ont désobéi et sauvé l’honneur de la France en rapatriant par bateaux des dizaines de milliers de harkis qui une fois débarqués en France ont fini dans des espèces de stalags dont ils ne pouvaient sortir que pendant certaines heures de la journée et ce jusqu’au début des années 70,voilà comment la catin républicaine récompense ceux qui la servent...
      Les pieds noirs d’Oran regroupés en milices et terrés dans leurs quariers se faisaient insulter, agresser, poignarder ou tirer dessus tous les jours et n’ont du leur salut qu’à Franco qui a envoyé un régiment de la légion marocaine pour rapatrier ses ressortissants, comme toujours les rats du FLN voyant que le rapport de force leur échappait n’ont pas bougé une oreille.
      Et puis De Gaulle a lâché le Sahara aux Algériens alors que cet endroit n’a jamais fait partie de l’Algérie avant la colonisation française et rien que pour cet acte de trahison aurait mérité la corde.
      Le plus drôle c’est qu’il est parti à Londres en tant que colonel (son surnom:colonel micro) et s’est bombardé lui même général à la Libération !!!
      Tout cela pour vous expliquer le gugusse vaniteux et malfaisant qu’était De Gaulle...
      Mon père qui a fait l’Algérie, a été blessé au combat et reçut la croix de guerre à toujours à cause de cela refusé sa pension d’ancien combattant et à dit à l’administration gaulienne de se torcher le cul avec !!!

       
  • #3379779
    Le 16 juin à 08:46 par MAD MAX
    Analyse de la recomposition politique en cours

    @godwin, " le bain de sang des harkis" et il est vrai abandonné par la France, à l’époque de l’indépendance de l’Algérie, le Général a laissé faire, parce que tout simplement, il ne voulait pas que les harkis, une fois arrivé en France tombent dans les mains de l’OAS.

     

    Répondre à ce message

    • #3380193
      Le 17 juin à 00:54 par De Profundis
      Analyse de la recomposition politique en cours

      @MAD MAX, mais L’OAS n’avait rien contre les harkis puisqu’ils étaient dans le même camp !!!
      Et puis c’est sûr qu’une fois désarmés les égorgeurs du FLN allaient leur faire des bisoux, tu prend les habitués de ce site pour des cons
      ou quoi ?
      T’es bien un Algérien toi, même pris la main dans le sac tu serais encore capable de dire que c’est pas la tienne, putain mais vous n’avez aucune dignité bordel, honte à vous de mentir de la sorte sur une période aussi sanglante,si les dizaines de milliers de harkis morts pouvait te lire ils se retourneraient dans leurs tombes...

       
    • #3380277
      Le 17 juin à 07:26 par anonyme
      Analyse de la recomposition politique en cours

      Valait mieux qu’ils tombent sous les couteaux du FLN, t’as raison ! Émasculés, ébouillantés vivants, ils peuvent remercier degaulle, les harkis, d’avoir été du côté français !

       
  • #3379832
    Le 16 juin à 10:21 par anonyme
    Analyse de la recomposition politique en cours

    Sacré Macron ! Il a mis un beau bordel dans le marigot politique ! Il leur a balancé une grenade dégoupillée dans les pattes ! C’est jouissif de les voir danser et se révéler ! Le LR ennemi de la cause nationale se démasque, la gôche en panique chie dans son froc, zemmour éclaté en vol, seul les Patriotes et Philippot ont gardé leur dignité et leur cohérence politique !

     

    Répondre à ce message

  • #3380674
    Le 18 juin à 05:21 par rectificateur
    Analyse de la recomposition politique en cours

    « Y a-t-il meilleure définition, illustration plus cinglante du fascisme, que ces hordes petites bourgeoises, ethniquement homogènes, amnésiques et braillardes... »

    Ethniquement homogènes... vous avez fumé quoi les gars ? Socialement homogènes ou idéologiquement homogènes je veux bien mais là... c’est quand même autrement plus hétérogène ethniquement que le bureau de la LICRA !

     

    Répondre à ce message

  • #3381583
    Le 20 juin à 04:42 par Walid
    Analyse de la recomposition politique en cours

    Excellente analyse mais suis toujours sidéré par le mépris avec lequel vous traitez les souverainistes. Je trouve Asselinault (surtout) et Philipot admirables par leur combat perdu d’avance, sans couverture médiatique, même par le site ER.

     

    Répondre à ce message

  • #3381965
    Le 20 juin à 17:23 par Michou
    Analyse de la recomposition politique en cours

    Sans oublier que la stratégie Terra Nova marche, le peuple immigré s’alliant sans questionnement aux élites bourgeoises contre le peuple de souche.

    Le bloc de droite a beaucoup de potentiel, avec des investitures données à des souverainistes. L’alliance avec Ciotti est un épiphénomène, gagnant quelques électeurs mais les militants n’ont pas suivi. L’avantage est que désormais Z n’a plus de projet.

     

    Répondre à ce message

  • #3383840
    Le 25 juin à 11:40 par Abra
    Analyse de la recomposition politique en cours

    Terrorisme politique, en dégoupillant la grenade de là dissolution Macron a mis le feu aux poudres.
    Pompier pyromane, sans famille, sans enfant, en couple avec sa manman c’est le genre de loup solitaire dont il faut se méfier.

     

    Répondre à ce message

    • #3388767
      Le 5 juillet à 13:35 par Amoco
      Analyse de la recomposition politique en cours

      Avec peu d’amis, sans enfants, en couple avec une vieille dame (71 ans) avec laquelle iil ne doit probablement pas batifoler des masses, résultat des courses un homme de 47 ans en pleine force de l’âge sexuellement frustré ce qui aggrave son cas et ce qui peut éventuellement expliquer certaines dérives psychologiques, en particulier son narcissisme exorbitant résultant de son esseulement environnemental.

       
  • #3385544
    Le 29 juin à 01:30 par Tarass
    Analyse de la recomposition politique en cours

    Avez-vous remarqué le regard fixe et un peu halluciné de Macron ces temps ci ? Macron était déjà en pleine dérive depuis un certain temps avant la dissolution.
    Ce regard fixe était inquiétant et personne n’en à fait la remarque dans les médias et il était pourtant clair que quelque chose allait se passer et qu’il allait peter les plombs. Brizou doit être catastrophée.

     

    Répondre à ce message

  • #3392427
    Le 12 juillet à 07:54 par Gervasutir
    Analyse de la recomposition politique en cours

    D’abord le fascisme ne s’est jamais opposé au peuple ! L’engouement populaire dont il a bénéficié en est la preuve. Et comparer les manifs de la gauche bourgeoise Française intolérante au fascisme est une erreur .
    ensuite melanchon n’a rien de souverainiste . Il méprise le peuple Français dans toute ses composantes et sa défense des Palestiniens à comme simple objectif de capter les voix des allogènes et assurer ainsi sa survie politique

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents